Mars 2011

Publié le par yogmaya.over-blog.com

Mars 2011

Namasteeeeeeeeeeeeeeee !!!

Dimanche 27 février nous sommes partis pique-niquer à Lakanya Dhari, joli coin situé à environ 1h30 de Varanasi avec au programme de l’espace, de la verdure, des cascades et des points d’eau dans lesquelles les enfants ont pu patauger, des singes et des vaches plutôt culottées qui ne sont pas privées pour fouiner dans les sacs à casse-croute des bambins ! On était 78 partants, dont 5 adultes et comme pour Sarnath en novembre dernier on avait loué un bus plus un gros 4x4 avec une douzaine de personnes dedans. On avait fait une liste pour savoir qui voyagerai dans le 4x4, à l’allé ça c’est bien passé mais pour le retour certains ne l’ont pas respecté et ça fait qu’on c’est retrouvé parfois un peu serré dans le bus en étant 4 ou 5 sur des places pour 3. Samedi en début d’après-midi nous sommes allés chercher les fruits et les viennoiseries puis remplissage des sacs à casse-croutes avec le nom de chacun par Utham, Raju, Prity et Sunita en fin d’après-midi. Vu que les finances sont bonnes (voir courrier du mois dernier), on a mis deux bananes et deux oranges dans chaque sacs, les fruits coutent chers, bien plus que les légumes, c’est la principale raison pour laquelle beaucoup d’enfants n’en mangent pas ou peu et que la plupart préfèrent largement le salé et l’épicé à la saveur sucrée, donc deux bananes, deux oranges, un rouleau feuilleté à la crème, un cake au chocolat, un cake nature, une portion de snack salé, deux biscuits fourrés au chocolat et à l’orange et trois bonbons. Beaucoup amènent également avec eux une boite avec un peu de nourriture préparée par la maman ou la grande sœur le matin - souvent roti, sabzi (galettes et légumes) ou chowmein - certaines comme Ratna (7 -8 ans) s’étant préparée elle-même sa tambouille pour elle et sa petite sœur Bandana et ça avait plutôt belle allure !

Photo 1 et 2. Dans le bus - Photo 3. Lakanya Dhari.Photo 1 et 2. Dans le bus - Photo 3. Lakanya Dhari.
Photo 1 et 2. Dans le bus - Photo 3. Lakanya Dhari.

Photo 1 et 2. Dans le bus - Photo 3. Lakanya Dhari.

Sur place en fin d’après-midi distribution d’une collation composée de différents snacks salés et d’un gros biscuit sablé que les enfants adorent et durant le trajet retour, pour ceux qui ne roupillaient pas, biscuit au chocolat. Durant le trajet aller l’ambiance est joyeuse, certains chantent, beaucoup d’enfants commencent à grignoter quelques trucs, on a bien sur droit à quelques vomissements du au manque d’habitude de ce genre de transport, notamment Sandip qui a eu la chance d’être assis à côté d’Irène qui lui a vite mis un sachet plastique sur la bouche, mais par rapport aux premières sorties que nous avons fait où souvent une quinzaine de bambins au moins avaient le temps - ou pas - de passer la tête par la fenêtre pour vomir, ils sont désormais beaucoup moins nombreux à rendre leur petit déjeuner et pour les plus petites comme Punam, Bandana et Anjali, ça passe comme une lettre à la poste, aucun soucis, elles peuvent se taper des biscuits, des bonbecs, des fruits pendant la route, l’estomac retient tout ! Arrivée prés du site le bus a continué un peu en amont pour pouvoir faire demi-tour sur un parking afin d’être dans le sens du retour et lors de la manœuvre un truc a lâché au niveau des pneus, impossible d’avancer ; on est donc descendu et sommes allés sagement à pied jusqu'à l’entrée du parc environ 200 mètres plus bas et environ une demi-heure plus tard le mécano venait nous prévenir que tout était de nouveau o.k. Ouf, on pourra normalement ramener toute notre troupe à Varanasi !

Lakanya Dhari : Baignade.

Lakanya Dhari : Baignade.

Le site de Lakanya Dhari est bien sympa, en pleine nature, avec une rivière et des petites cascades à différents endroits, l’eau en générale pas très profonde permettant de se tremper les pieds ou de nageouiller un peu, des arbres et un paquet de poiscailles ; il y avait un pécheur qui n’arrêtait pas d’en attraper et qui en a donné à plusieurs de nos enfants, ceux-ci ramenant ainsi avec eux un nouveau pote sur Bénarès dans un petit sac plastique ! On s’est installé pas très loin de l’eau dans un coin où il y avait un peu d’ombre, certains préférant se poser sur un gros rocher dans la rivière pour casser un bout de croute et nos amis les vaches n’ont pas tardé à faire leur apparition pour venir fouiner dans les sacs s’il n’y avait pas un tit truc à gratter. Pour les faire fuir, les enfants et Irène, tres motivée, se sont armés de bouteilles d’eau en leur arrosant généreusement la bouille, chose qu’elles avaient l’air de n’apprécier que moyennement – c’était le but - certains comme Raju s’engageant dans un corps à corps musclé pour repousser nos amies un peu trop curieuses. Baignade générale, les filles bien sur toutes habillées, certaines en jeans et qui n’avaient pas pris de vêtement de rechange, l’eau encore un peu fraiche à cette période de l’année et quelques frissons vite apaisés par un soleil tres généreux ; certains avaient amené leur manuel scolaire car le lendemain ils avaient examen et ont donc consacré quelques minutes à réviser. En milieu d’après-midi nous avons eu droit à la visite des langurs, ces singes impressionnants avec leur grande queue que les enfants craignent et admirent à la fois, Hanumanji, le compagnon de Rama dans l’épopée du Ramayana, représentant l’idéal du serviteur dévoué, doué d’une force colossale appartient à cette espèce de singe, sur Varanasi il peut arriver d’en voir quelquefois mais c’est assez rare et comme pour les vaches, certains ont bien sur essayé de choper quelques trucs. Avec les enfants qui le souhaitaient nous sommes allés faire une petite ballade dans les bois en remontant le court de la rivière, certains parmi les plus petits qui étaient avec Irène ont rebroussé chemin, le sentier était un peu accidenté avec des passages pas évident pour leurs petites jambes.

Lakanya Dhari : Baignade et farniente !
Lakanya Dhari : Baignade et farniente !Lakanya Dhari : Baignade et farniente !

Lakanya Dhari : Baignade et farniente !

Nous avons continué un peu plus en avant mais ne sommes pas allés jusqu'à la grande cascade que l’on pouvait apercevoir un peu au loin car tous les plus petits n’avaient pas fait demi-tour et ça devenait un peu trop galère pour eux. Retour au campement et distribution d’une nouvelle collation avant le retour sur Varanasi sur le coup des 17h30. Arrivée prés de l’hôpital du B.H.U à environ un quart d’heure de la maison nous nous sommes retrouvés bloqués, la route était en chantier, un peu toute cabossée avec un gros monticule sur le côté et le passage pour le bus semblait délicat. Le chauffeur a attendu un peu que le trafic se calme et il a prit la décision de tenter le coup….. pour se retrouver finalement en porte à faux sur le tas de sable au milieu de la route avec l’impossibilité de faire un mètre de plus. On est resté quelques instants dans le bus avant de sortir assez rapidement car ça pouvait être dangereux, le véhicule risquait éventuellement de basculer et quand on a été dehors on a pu voir qu’il y avait effectivement un pneu qui était dans le vide et qui ne touchait plus le sol ! Toute notre troupe sur le bas côté, il faisait nuit noir, avec des conducteurs à moto super futés qui essayaient de passer dans le passage « super large » entre le bus et notre attroupement, la classe ! Vivek Kant est monté dans le véhicule pour qu’on puisse récupérer nos affaires et il s’est vite fait rabrouer par le chauffeur qui lui a dit de sortir immédiatement – normal – je suis retourné rapidement dans l’engin pour pouvoir passer les dernières affaires aux enfants, avec certains qui commençaient à flipper un peu. Qu’est-ce qu’on fait ? On attend, on part à pied – un peu loin, de nuit, avec prés de 70 bambins – on trouve des rickshaws ? Discussion avec le chauffeur bien sur « super aimable » et finalement départ de notre troupe, Irène derrière pour fermer la marche, Bonishri au milieu et moi devant, pour aller un peu plus en avant où l’on devrait pouvoir normalement trouver des tempos….

Lakanya Dhari : Kantchan et Shalini.

Lakanya Dhari : Kantchan et Shalini.

Et effectivement y-avait bien des rickshaws, remplissage des engins en regroupant les enfants suivant les familles ou le lieu d’habitation – au total 9 engins à moteur – et arrivée sur Shivala ghat sur le coup des 21h00 soit prés d’une heure trente plus tard que nos compagnons en Cruiser…. mais l’essentiel c’est bien sur qu’on y soit tous et qu’on en paume pas un sur la route ! Le coût total de la sortie pour 78 personnes est de 13.842 Roupies (230 Euros), dont 8.000 Roupies (133 Euros) pour le bus et le véhicule supplémentaire, 5.532 Roupies (92 Euros) pour la nourriture, 60 Roupies (1 Euros) pour le parking sur place plus la prise en charge pour notre pomme de la moitié des frais pour les tempos, soit 250 Roupies (4 Euros). Le gars de l’agence de voyage a téléphoné au propriétaire du bus, pour lui aucune faute donc pas question de payer, je lui ai dit que pour nous il n’avait pas fait son travail jusqu’au bout, il nous a laissé comme des chaussettes pourries sur le bord de la route, de nuit avec 70 bambins, mais son problème c’est juste le bus, pas les gens qui sont dedans…… Pour rester en bon terme avec l’agence avec laquelle nous entretenons des rapports normaux et avec laquelle jusqu'à présent tout c’est bien passé, je lui ai dit que nous en prenions la moitié à notre charge mais qu’il fallait qu’il fasse un geste, donc moitié – moitié, 250 Roupies (4 Euros) de chaque côté.

Lakanya Dhari : Les enfants avec Irène.

Lakanya Dhari : Les enfants avec Irène.

Le 20 mars c’était la fameuse fête de la Holi et ses batailles de couleurs annonçant la fin de l’hiver et comme nous le faisons chaque année pour célébrer cet événement, distributions à chacun d’un vêtement neuf. Le veille au soir du festival des buchers imposants sont installés dans différents quartiers dans lesquelles la plupart des enfants y jettent un vieux vêtement, le lendemain, une fois les jeux colorés terminés, on se sape comme un Dieu et on passe voir les amis et les proches pour mettre un tilak sur le front de la personne et récolter quelquefois un peu d’argent ou quelques friandises. Pour les achats on s’y est prit en deux fois, le lundi 14 pour les filles, bien plus nombreuses que les garçons (73 contre 27), accompagné par Gudya, Pooja, Shivani, Komal et Ratna (une pour chaque taille pour essayer de ne pas trop se planter) achat chez différents marchands – on en a eu pour 4 heures, youpi ! - des ensembles jupes ou genre de fuseau et t-shirt pour les plus petites et les moyennes, pour les plus grandes des ensembles similaires au design et couleurs différentes ou jeans et t-shirt pour certaines. Pour les garçons achat le mardi avec Raju, Utham, Pawan et Anush et là gros coup de bol, on a tout trouvé dans la même boutique, jeans et t-shirt pour tous.

Holi - Jeux avec l'eau et les couleurs : Shibu.

Holi - Jeux avec l'eau et les couleurs : Shibu.

Holi - Jeux avec l'eau et les couleurs : Anush et Athul.

Holi - Jeux avec l'eau et les couleurs : Anush et Athul.

Distribution le mercredi après-midi en faisant choisir aux enfants leur vêtement, priorité à ceux qui viennent depuis le plus longtemps et le plus régulièrement, c’est la solution la meilleure, plutôt que de donner un vêtement qui ne plaira pas forcement, là, ils ont au moins un peu le choix. Comme les années précédentes si la taille ne va pas on peut changer, si la couleur ne plait pas, on ne peut pas (sinon on ne s’en sort pas). Et pour les plus grandes c’est toujours plus prise de tête que les petites, y-a chaque fois quelques embrouilles, cette fois-ci le jeans pour Janvi ne lui convenait pas, elle en voulait un noir, ne voulait pas de celui qui restait, du coup je l’ai tranquillement replié et je lui ai dit que j’irai le donner à quelqu’un dans la rue, pareil pour Prity ou l’ensemble ne lui plaisait pas. Je leur ai dit que plutôt que le vêtement reste plié dans une armoire, si elles n’aimaient pas il valait mieux qu’elles ne le prennent pas et qu’il puisse profiter à quelqu’un d’autre – c’est pas les enfants qu’y manque – et pour l’année prochaine, pas sur qu’il y ait distribution de fringues pour les plus grands. Le vendredi on est allé changer les affaires dont la taille n’allait pas, oh, pas grand-chose, à peine un ensemble et un jeans pour les filles, deux t-shirt et trois pantalons pour les garçons et tout est maintenant o.k, nos 100 bambins (98 en ôtant les deux rebelles, Janvi a quand même prit un t-shirt) ont leurs vêtements neufs. Le coût total des achats pour 107 tenues (7 en plus pour des petits du coin) est de 26.630 Roupies (443 Euros), ce qui représente un peu plus de 4 Euros par enfant.

Holi : Les enfants et leurs nouveaux vêtements.

Holi : Les enfants et leurs nouveaux vêtements.

Holi : Les enfants et leurs nouveaux vêtements.

Holi : Les enfants et leurs nouveaux vêtements.

Holi : Les enfants et leurs nouveaux vêtements.

Holi : Les enfants et leurs nouveaux vêtements.

Le vendredi 18 jeux avec l’eau et les couleurs dans la maison, les enfants s’en donnent à cœur joie, ça part dans tous les sens, des baquets d’eau vidés depuis l’étage, des bombes remplies d’eau colorées explosent un peu de partout, certains s’arment d’un piskari (pompe à eau) et visent la tête de leur collègue, d’autres se mettent de la couleur plein les mains et vont tendrement enserrer une bouille amicale, c’est animé, c’est musclé, c’est humide et c’est coloré ! Après environ deux heures à ce rythme là transformation de la maison en salle de bain géante, on frotte dur avec le savon pour faire partir la couleur…. qui a souvent beaucoup de mal à partir et certains repartent chez eux avec un joli teint tendant légèrement vers le vert pomme ou le rouge cerise ! Le jour de la Holi les enfants restent dans la famille toute la matinée pour s’amuser, certains parmi les plus grands sont allés se balader dans les rues de Varanasi, courageux et armés jusqu’aux dents, on leur avait distribué des petits sachets avec de la poudre colorée à mélanger à de l’eau et ceux qui n’avaient pas de piskari on pu en prendre un à la maison. En début d’après-midi une fois les jeux terminés c’est douche générale et on se fait tout beau pour aller se balader dans les rues et rendre visite aux proches. Défilé des bambins durant toute l’après-midi, avec un tilak de poudre colorée jaune, rouge, verte ou violette sur le front – mon front y-en a avoir été bien chargé ! – et tite photo pour chacun, avec les copains et en solo.

Holi - Jeux avec les couleurs et l'eau : Priya.

Holi - Jeux avec les couleurs et l'eau : Priya.

Holi - Jeux avec les couleurs et l'eau : Vivek.

Holi - Jeux avec les couleurs et l'eau : Vivek.

Le 17 février c’était l’anniversaire à Bonishri, notre nouvelle prof qui vient désormais en début d’après-midi. Comme je vous l’expliquai dans le précédent courrier nous avons pris 23 nouveaux enfants (16 filles et 7 garçons, toujours beaucoup plus de filles) essentiellement des tout petits scolarisés entre la Nursery et la classe 3 (1ere année de maternelle et CE2) qui viennent uniquement durant cette session entre 13h30 et 15h30 et qui sont rejoint par un peu plus d’une dizaine de nos enfants qui viennent également en fin d’après-midi, ce qu’il fait qu’ils se retrouvent en général une trentaine à travailler durant ces cours. Pour les nouveaux, distribution d’un matériel et d’une trousse neuve, pour les cartables il faudra attendre la rentrée de juillet. Les enfants l’aiment bien, elle a un bon contact, elle s’amuse parfois avec eux, fait preuve d’attention et d’affection – pas toujours évident chez les profs Indiens où c’est souvent hyper strict et discipliné – elle a perdu un enfant et ceci explique un peu cela. Pour l’anniversaire soufflage des bougies, petits cadeaux offerts, certains bambins lui avaient amené un bonbec et partage d’une bonne part de gâteau et d’un verre de lait chaud épicé.

Anniversaire à Bonishri.

Anniversaire à Bonishri.

Anniversaire à Bonishri.

Anniversaire à Bonishri.

Pour Kajol et ses problèmes aux yeux que j’évoquais dans le dernier courrier c’est désormais port de lunettes, d’après le docteur elle a une vue très faible et doit normalement porter ses loutches en permanence. Coût de la consultation à l’hôpital 10 Roupies (0,17 Euros), 105 Roupies (1,75 Euros) pour les médicaments et 150 Roupies (2,50 Euros) pour les lunettes. Nous avons donné une aide de 500 Roupies (8 Euros) à la maman à Jisant pour qu’elle puisse subir une petite intervention chirurgicale à l’hôpital pour un problème à l’estomac, elle vit seule avec son jeune fils, fait des ménages et les seuls revenus du foyer sont assurés par son travail. Visite chez le dermatologue pour Sonam qui depuis le mois d’août dernier avait des plaques accompagnées de démangeaisons qui apparaissaient régulièrement tous les soirs, puis plus rien durant la journée. Elle avait vu d’autres médecins, prit différents médicaments sans aucun résultats. Première visite chez le docteur Singh le 19 février avec un traitement à prendre pendant quinze jour et plus de démangeaisons et de plaques quasiment dés le début de la prise des médocs, mais une fois ceux-ci finis, de nouveau les mêmes symptômes. Nouvelle visite le 08 mars et nouveau traitement à prendre durant 20 jours, avec une nouvelle visite prévue pour le 28 mars. Suite dans le prochain numéro. Merci à Ludo pour les nombreux vêtements donnés et qui ont fait des heureux, bien sympa.

Holi : Les enfants et leurs nouveaux vêtements.

Holi : Les enfants et leurs nouveaux vêtements.

Les enfants et leurs nouveaux vêtements.

Les enfants et leurs nouveaux vêtements.

En soutien scolaire c’est la préparation des derniers examens de fin d’année pour les plus grands avec Sumita, ils ont déjà fait la plus grande partie des contrôles et ils ne leur restent que deux tests à passer en avril puis vacances jusqu'à la fin juin. Pour les moyens qui travaillent avec Niva les derniers exams auront lieu sur une durée d’une ou deux semaines, en avril ou début mai selon l’école, la plupart des établissements fermant ensuite leur porte après le 15 mai pour rouvrir début juillet.

Holi - Jeux avec les couleurs et l'eau : Utham et Vivek Kant.

Holi - Jeux avec les couleurs et l'eau : Utham et Vivek Kant.

Holi - Jeux avec les couleurs et l'eau : Kantchan.

Holi - Jeux avec les couleurs et l'eau : Kantchan.

En travaux manuels avec Vivek les bambins ont fabriqué des tortues, un bol jetable dont on se sert pour servir certains gouter faisant office de carapace, des cuillères en bois servant pour les pattes et la tête et des perles colorées pour les yeux, certains lui ont collé des gommettes sur le dos, d’autres ont préféré simplement peindre quelques grosses taches noires. Les plus petits ont pu fabriquer la leur et ils étaient bien sur super fier de pouvoir ramener leur réalisation chez eux. Avec Niva et grâce à l’initiative d’Irène, les plus grandes s’initient au tricot, on a acheté un paquet de laine de couleurs différentes (pour 800 Roupies – 13 Euros) – c’est pas comme en France, on achète la laine en vrac et ensuite il faut se la mettre en pelotte soit même, une pelotte ça va, deux ou trois bonjour les dégâts car c’est un peu prise de choux ! – et depuis environ dix jours, tous les soirs après l’étude ça tricote, elles sont en train de faire un mini pullover et elles sont pour la plupart super motivées.

Travaux manuels.
Travaux manuels.

Travaux manuels.

En yoga ca tourne, il faut quelque fois recentrer les bambins sur l’état d’esprit lors de la pratique, s’ils viennent dans la salle c’est eux qui le décident, aucune obligation ne leur est imposé et je leur demande qu’ils fournissent un minimum d’effort physique et de concentration durant la durée de la séance pour pratiquer correctement selon ses capacités propres et pas pour se laisser aller à parler ou faire les exercices façons bibendum chamallow tout mou et sans énergie. Certains ont quelquefois du mal, il y a parfois un manque évident de bonne volonté, chose que je leur fait remarquer, qu’ils comprennent pour la plupart et après nos discussions les comportements en général changent et les séances suivantes se passent bien.

Hatha yoga pour les plus petits.

Hatha yoga pour les plus petits.

Après un mois d’interruption ce sera la reprise début avril des cours de danse avec Nisha, en vue le prochain programme pour le 15 août et la fête de l’Indépendance avec pour orientation des danses plus classiques et traditionnelles, Nisha m’a dit qu’elle était o.k pour l’enseigner (elle a étudié le classique à l’université). Listing des enfants et choix des morceaux d’ici peu.

Lakanya Dhari.
Lakanya Dhari.Lakanya Dhari.

Lakanya Dhari.

Quelques investissements dans de nouveaux jeux avec un petit vélo à trois roues que les plus jeunes utilisent uniquement dans le patio, pas pour aller dehors, qui joue en plus des refrains d’airs de musique que les bambins apprennent à l’école (800 Roupies – 13 Euros), de deux nouvelles battes de cricket, les nôtres étaient bien nases, toute rafistolées avec des clous et du scotch et vu qu’on est en période de coupe du monde et qu’elle a lieu en Inde, fallait pas hésiter (400 Roupies – 6 Euros) et de deux nouveaux carrom board, un moyen et un petit, tous les enfants y jouent régulièrement et ne s’en lassent pas (470 Roupies – 7,83 Euros).

Holi - Jeux avec les couleurs et l'eau : Arjun.

Holi - Jeux avec les couleurs et l'eau : Arjun.

PROJETS

Une nouvelle sortie pique-nique est prévue, vraisemblablement sur le site de Raj Dhari où nous étions allés l’année dernière et qui avait enchanté les enfants, après questionnement la plupart veulent y retourner, c’est un peu loin de Varanasi (environ 2h30 – 3h00 de route) mais les bambins sont motivés, pour la date on va sans doute arrêter le dimanche 10 avril, questionnement pour le prix du bus et listing des partants début de semaine prochaine.

En avril il y aura des anniversaires à fêter, tout d’abord celui à Sumita le 4, puis le mien le 8 que je fêtais les années précédentes avec le jeune Vivek Kant ; à voir si cette année on rassemble tout en une date ou si on fait ça de façon séparée. La deuxième hypothèse semble la plus plausible.

Holi - Nouveaux vêtements : Vandana.

Holi - Nouveaux vêtements : Vandana.

Si la température n’est pas trop chaude on essaiera d’organiser un grand repas dans la maison comme nous avons déjà eu l’occasion de le faire, on va en discuter dans la semaine et voir quelle date peut convenir à tous.

Dans le précédent courrier je vous questionnais pour avoir votre avis sur l’investissement dans des batteries et un appareil pour suppléer aux coupures de courant, pour l’instant on laisse ça de côté, on va se la jouer plutôt fourmi que cigale et on y réfléchira un peu plus tard.

Holi - Nouveaux vêtements : Sahil.

Holi - Nouveaux vêtements : Sahil.

FINANCES

Apres le mois de janvier surréaliste et ses 3.125 Euros, février est un bon mois qui nous voit redescendre à des hauteurs plus familières avec 490 Euros versés dans la tirelire Yogmaya.

Un grand merci pour votre générosité et régularité à Emmanuelle Leonetti, Tony Staviljec, Remi David, Hubert et Nicole Voncken, Pascale Dondey, Karine et Luc, Seb et Raquel, Danielle Rochas, Geneviève Claret, Mylène « cosmétique » Faure, au Seigneur Shiva, mes parents et grands parents, David Liguigli et les Parigots d’adoption, the famous Guichard’s familly.

Salutations distinguées à tous.

Christophe

Mars 2011

YOGMAYA est une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, enregistrée auprès de la préfecture de l’Isère sous le numéro 0381034198.

Publié dans Courriers mensuels

Commenter cet article