Avril 2011

Publié le par yogmaya.over-blog.com

Avril 2011

Copines, copains, Namaste !

Dimanche 17 nous sommes partis pour une nouvelle folle sortie en direction de Raj Dhari à environ 2h30 de Varanasi, on était 81, 77 bambins et 4 adultes. Niva n’était pas là, elle était sacrement malade deux jours avant, n’est pas venue faire la classe et la veille elle ne se sentait pas de se taper le trajet en bus, avec la chaleur qui commence à pointer le bout de son nez, en étant pas encore super bien rétablie, Sumita avait des examens le même jour, Nisha redoutait la chaleur, du coup il n’y avait que Bonishri, sa maman, la maman à Ganga et Juhi et moi. La machine est maintenant bien rodée pour préparer tous les trucs nécessaires à ce genre de sortie, commande en milieu de semaine à la pâtisserie des cakes nature, au chocolat et de deux rouleaux feuilletés par personne, le tout emballé dans un sac plastique individuel par le pâtissier ; commande des oranges et des bananes, pas trop mur car en à peine une soirée où on les stocks dans la pièce avant de les mettre dans les sacs le dimanche matin, elle ont le temps de noircir et une fois dans les sacs plastiques le dimanche matin, le changement de teint de notre amie la banane y-en a se faire super vite et les bambins se retrouvaient parfois avec des fruits bien noir, du coup le maraicher nous a mis des fruits pas murs et c’était tip-top, le dimanche la banane elle était bien présentable, savoureuse, elle avait une bouille et une texture idéale ! Comme pour notre précédente sortie (merci Ty Noal et De Toutes Seves) quatre fruits par enfant, deux oranges et deux bananes, on a rajouté en plus un rouleau feuilleté, donc deux rouleaux, deux cakes, une portion de namkeen, deux biscuits et trois bonbecs plus gouter distribué sur place en fin d’après-midi. Avec la saison chaude qui arrive le prix des fruits est à la hausse avec des oranges à 80 Roupies le kilo (1,33 Euros) au lieu de 50 Roupies (0,83 Euros) fin février lors de notre précédente sortie et des bananes à 60 Roupies (1 Euros) les douze au lieu de 40 (0,67 Euros).

Photo 1. Dans le bus - Photo 2. Raj Dhari - Photo 3. Casse croute.
Photo 1. Dans le bus - Photo 2. Raj Dhari - Photo 3. Casse croute.Photo 1. Dans le bus - Photo 2. Raj Dhari - Photo 3. Casse croute.

Photo 1. Dans le bus - Photo 2. Raj Dhari - Photo 3. Casse croute.

Préparation des affaires le samedi après-midi et rendez-vous le dimanche matin à la maison entre 7h30 et 7h45 et bonne surprise, personne n’était à la bourre, la dernière fois il y en avait qui s’étaient pointés avec une demi-heure de retard en habitant a côté et ça m’avait super plu, je leur avais fait remarquer que la moindre des choses quand on fait ce genre de sortie et qu’on se met d’accord sur un horaire c’est de le respecter et pas d’arriver avec une demi-heure de retard en faisant poiroter 60 de ses camarades, cette fois le message a été bien reçu et tous le monde était à l’heure. On avait listé les enfants qui voyageraient dans le gros 4x4 (12 bambins plus Bonishri et sa maman) et pas d’embrouilles, tout a été bien respecté pour l’aller et le retour et dans le bus on était bien (67 personnes), certains enfants pouvant s’asseoir à l’avant du véhicule dans le compartiment réservé au chauffeur mais il n’en fallait pas plus. Sur la fin du trajet on aperçoit des collines, l’on monte par une route pas très large tout en serpentin et pour les enfants c’étaient la joie de voir des « montagnes », pas mal de petits nouveaux qui viennent en début d’après-midi étaient de la partie, pour beaucoup d’entre eux c’était la première fois qu’ils faisaient un tel trajet et pour leur baptême du bitume on a bien sur eu droit à quelques vomissements supplémentaires apportant joie et sérénité au chauffeur, mais bon, quand on transporte des enfants en Inde qui n’ont pas l’habitude de voyager on sait en général à quoi s’attendre. Le chauffeur voulait qu’on lui refile 200 Roupies (3,33 Euros) pour le nettoyage, j’ai refusé, on paye assez cher l’agence pour le bus (6.500 Roupies – 108 Euros), ils ont connaissance des personnes qu’ils transportent, à eux de se débrouiller pour inclure dans leur prix les frais de nettoyage à coup sur obligatoires après ce genre de transport.

Raj Dhari : Baignade.

Raj Dhari : Baignade.

Arrivée à Raj Dhari on doit payer un droit d’entrée pour le parc, l’année dernière ils nous avaient fait un forfait de 1.000 Roupies (16,67 Euros) et cette fois-ci on a eu droit au fonctionnaire buté et pas très cool, il nous a d’abord fait l’addition selon son barème, soit 50 Roupies (0,83 Euros) par tête d’Hindoustani (4.000 Roupies – 66,67 Euros pour 80 personnes), 600 Roupies (10 Euros) pour les touristes, donc pour ma pomme et 300 Roupies (5 Euros) pour le stationnement des véhicules, ce qui fait qu’on arrivait à une addition corsée de 4.900 Roupies (81,67 Euros), prés de cinq fois plus que l’année précédente……. c’est l’Inde ! Incompréhension des enfants qui se demandent comment on peut passer de 1.000 Roupies à prés de 5.000 en une année, avec rien de plus qu’en 2010 et même moins selon notre nouvel ami qui nous a dit qu’on ne pouvait même pas trouver de l’eau sur le site, qu’il fallait retourner à l’entrée du parking à environ 10 minutes a pied pour remplir les bouteilles ou sinon il fallait se taper l’eau des cascades, plutôt pas très nettes, chose que beaucoup on fait avec des diarrhées pour certain le lendemain. Début de discussion tout d’abord cordiale pour négocier le prix avec le brave homme, personnage arrogant et pas sympa du tout, l’ambiance a commencé à chauffer, des collègues à lui sont arrivés, nouvelle discussion un peu plus cool et on a finalement du quand même débourser 3.000 Roupies (50 Euros)…. cher, ça fait un peu flique, mais bon….. Débarquement de notre troupe dans le parc, certains aussitôt assis sur un tapis commençant à casser un bout de croute, d’autres s’amusant avec les balançoires et le toboggan ou allant tâter l’eau pour voir si elle était bonne et début de la baignade qui a du duré plus de trois heures, quelques-uns ne sortant pas les pieds de l’eau de quasiment toute l’après-midi, pataugeant dans un coin, s’asseyant sous les cascades, pratiquant le plongeon depuis la berge ou sur mes épaules. Fin de l’après-midi dans le parc à jeux avec forcement de l’attente pour chacun pour faire un tour de balançoire – faut jeter de temps en temps un coup d’œil pour que les plus petits puissent également en profiter et pas que les places soient toujours squattées par les mêmes - le toboggan a quelque peu refroidi depuis notre arrivée en fin de matinée et est désormais praticable, les garçons ont sorti les ballons et les filles se mettent au cricket depuis la coupe du monde qui a eu lieu en Inde et qui a vu l’équipe nationale remporter la compétition.

Raj Dhari.
Raj Dhari.Raj Dhari.

Raj Dhari.

Distribution d’un gouter avec des snacks salés et un gros biscuit sablé en fin d’après-midi puis départ du site sur le coup des 17h30, avec remplissage des bouteilles d’eau à l’entrée du parc pour faire le trajet durant lequel les litres défilent et on a du mettre au moins vingt minutes pour toutes les remplir car le robinet y-en avait avoir un super gros débit ! En bus arrivée à la maison vers les 20h45, dans l’autre véhicule les enfants sont arrivés environ une demi-heure plus tôt, quelques douleurs souvent dues à des chocs avec les rochers à soigner et retour à la maison pour chacun. Le coût total de la sortie pour 81 personnes est de 17.793 Roupies (296,53 Euros), ca fait un peu plus de 3 Euros par tête, avec 6.500 Roupies (108,33 Euros) pour le bus, 1.500 Roupies (25 Euros) pour le 4x4, 6.793 Roupies (113,20 Euros) pour la nourriture et 3.000 Roupies (50 Euros) pour l’entrée du parc. Vu ce dernier point qui fait quand même mal au porte-monnaie, c’est quasiment sur qu’on y retournera pas l’année prochaine, quand on est allé à Lakanya Dhari fin février, endroit similaire, sauf qu’il n’y avait pas les deux balançoires et le toboggan, on avait sorti uniquement 60 Roupies (1 Euros) pour le stationnement du véhicule…. de 60 à 3.000 Roupies qui ne se justifient pas du tout, y-a bien sur pas photo.

Raj Dhari : Jeux et sieste dans le parc.Raj Dhari : Jeux et sieste dans le parc.
Raj Dhari : Jeux et sieste dans le parc.

Raj Dhari : Jeux et sieste dans le parc.

Deux anniversaires en avril avec tout d’abord celui à Sumita le 2, ne venant pas à la maison ce jour là on a fêté ça le 4, quartier libre pour les bambins, jeux, coloriages et dessin animé, puis soufflage des bougies, les plus grands qui sont ses élèves c’étaient regroupés pour lui acheter un sari, certains lui avaient fait un petit cadeau individuel – statuette de Ganesha, collier, parfum –et prime donnée de 400 Roupies (6,67 Euros).

Anniversaire à Sumita.

Anniversaire à Sumita.

Puis le 8 c’était mon anniversaire et celui du jeune Vivek Kant, depuis maintenant 4 ans on le fête ensemble, comme pour Sumita quartier libre pour tous et après le soufflage des bougies le désormais traditionnel entartrage de bouille suivi du gouter avec le partage d’une part de gâteau et d’un verre de soda frais. Avec les enfants qui restaient à la fin on a joué un remix de la Holi, mais en version pâtissière ! Et c’était pas triste à voir, des bouts de cake et de crème un peu de partout, le grand tapis de sol épais ruiné – le papa à Sunita nous l’a rendu de nouveau tout propre – Niva et Bonishri n’ont pas été épargné et je m’en suis bien sur pris plein la figure !

Anniversaire Christophe et Vivek Kant.
Anniversaire Christophe et Vivek Kant.Anniversaire Christophe et Vivek Kant.

Anniversaire Christophe et Vivek Kant.

A l’école l’année scolaire est en train de se terminer, il y a des différences de calendrier suivant les établissements mais la plupart des plus grands ont maintenant fini leurs examens, ils sont donc désormais en vacances, résultats au alentour du 15 mai. Pour certains petits garçons comme Jisant (classe 1 – CP) scolarisé à Bengalitola, les contrôles sont finis, il a eu les résultats et il a déjà commencé depuis une semaine dans sa nouvelle classe, c’est un petit dont nous prenons en charge depuis une année les frais de scolarité et pour cette nouvelle rentrée nous avons versé 810 Roupies (13,50 Euros) pour les frais d’admission et 330 Roupies (5,50 Euros) pour une partie des manuels scolaires – certains manquant seront disponibles lundi - grandes vacances pour lui à partir de la mi-mai. Pour la plupart des moyens les derniers contrôles vont bientôt débuter, certains, mais pas tous, ont déjà eu leur calendrier, à l’école Gyaneshvari où pas mal de nos bambins sont scolarisés premier examen le 25 pour se terminer le 3 ou le 7 selon la classe, dans d’autres établissements pour l’instant aucune date n’a encore été communiqué aux enfants pour le début des derniers tests. Chez nous pour les plus grands qui sont déjà en vacances c’est un jour de travail scolaire avec Sumita et un jour de quartier libre – en générale activité manuelle – pour les moyens révisions tous les soirs avec Niva et pour les plus petits, travail un jour sur deux avec Nisha pour les préparer à leurs contrôles. Dés la première année de maternelle les enfants ont ces périodes d’examens, avec des tests à la fois à l’écrit et à l’orale, en hindi et en anglais.

Anniversaire Christophe et Vivek Kant.Anniversaire Christophe et Vivek Kant.
Anniversaire Christophe et Vivek Kant.

Anniversaire Christophe et Vivek Kant.

En soutien scolaire en début d’après-midi avec Bonishri ça tourne bien, les nouveaux enfants sont agréables, assidus, quand ils peuvent beaucoup viennent une heure avant pour s’amuser, profiter des jeux et surtout des vélos, on a fait le même système de registre que pour la fin d’après-midi pour vérifier la présence, pareil pour le matériel scolaire où chaque enfant a son nom dans un cahier avec la date et le matériel demandé, sinon c’est un ou deux taille crayon par semaine qu’il leur faut et on s’en sort plus. Après les cours distribution d’un biscuit ou d’un bonbon et chacun rentre chez lui après 15h30, une dizaine faisant leur come back dans la maison un peu avant 17h00 pour travailler de nouveau un peu, dessiner ou faire du yoga selon le jour de la semaine. Les journées à l’école pour les plus petits ne sont pas surchargées, souvent à peine trois heures de cours, aussi d’avoir des structures pouvant leur proposer un encadrement avec du travail scolaire n’est pas quelque chose de superflu, sinon en restant chez eux ils sont souvent livrés à eux-mêmes, suivant les influences des grands frères et sœurs et alors ça dépend, soit ils peuvent ne rien glander du tout et ne faire que s’amuser, soit ils peuvent apprendre et progresser par l’intermédiaire de leurs ainés.

Raj Dhari
Raj DhariRaj Dhari

Raj Dhari

En travaux manuels avec Vivek c’est la fabrication de pot à fleurs avec des bâtonnets de glace en bois, une dizaine ont déjà commencé à coller des carrés de différentes dimensions composés de 4 bâtonnets et qui seront superposés les uns aux autres, de façon ordonnée ou un peu plus anarchique selon le choix de l’enfant, pour obtenir un pot d’une vingtaine de centimètres de hauteur, puis décoration avec une peinture noir dorée donnant une impression de vieillissement et des fils de petites perles argentées seront ensuite suspendus pour achever le tout. Et une fois les pots finis se sera la confection de fleurs pour pouvoir les remplir. Je ne sais pas qui c’est qui a lancé le truc mais ils sont un paquet à s’être mis à fabriquer des petites sandales avec des cuillères plates en bois, en collant des longueurs de papier en guise de anses, en confectionnant pour certaines des petits talons, en les peignant de différentes couleurs, en rangeant et collant leur collection dans une boite en carton, le résultat est bien sympa.

Anniversaire à Sumita.
Anniversaire à Sumita.Anniversaire à Sumita.

Anniversaire à Sumita.

En danse depuis début avril c’est la reprise des cours trois fois par semaine après les heures de soutien scolaire avec en vue la préparation du prochain programme pour la Fête de l’Indépendance le 15 aout prochain, mise entre parenthèse du yoga pendant une ou deux semaines pour ceux qui sont en période d’examen, cours pour les autres.

Raj Dhari : Atchal, Tchotu, Raju et Archana.

Raj Dhari : Atchal, Tchotu, Raju et Archana.

Avec l’arrivée de la chaleur on a eu droit à quelques coupures d’électricité en soirée et nous avons investi dans deux nouvelles lampes de secours, murales et légères, pour remplacer nos anciennes lampes qui commençaient à dater et dont les batteries étaient nases. Le cout de l’investissement pour les deux lampes est de 2.850 Roupies (47,50 Euros).

Raj Dhari : Pause casse-croute.

Raj Dhari : Pause casse-croute.

PROJETS

Les vacances d’été se profilent à l’horizon, comme l’année dernière les enfants continueront à travailler les matières scolaires un jour sur deux, le lundi, mercredi et vendredi pour les plus grands et les moyens avec Sumita et Niva, le mardi, jeudi et samedi pour les plus petits avec Nisha, les jours libres quartier libre pour s’amuser, faire du vélo, jouer au cricket, au foot et autres, dessin, coloriage et activités manuelles.

Pour l’année scolaire 2010 – 2011 nous avons aidé 16 enfants, en prenant en charge les frais mensuels de scolarité pour 11 d’entre eux - dont deux qui nous ont quitté en cours d’année - pour 4 plus grands pas de frais mensuels, uniquement le paiement de l’année complète à la rentrée des classes avec une aide conséquente de notre part et achat des uniformes et des manuels scolaires pour certains. Pour la prochaine rentrée nous continuerons à aider les familles concernées en donnant une aide importante pour la prise en charge d’une grosse partie des frais d’admission et le paiement des frais mensuels de scolarité, les aides étant vu au cas par cas suivant la situation familiale de l’enfant (détail des aides dans les prochains courriers) et nous élargirons sans doute notre participation pour certains bambins qui bossent bien, qui sont actuellement scolarisés dans des établissements pas terribles et qui veulent changer d’école.

Raj Dhari : Baignade.

Raj Dhari : Baignade.

Nous allons faire l’essai d’un premier parrainage d’enfant avec Malik, qui connait et aime l’Inde et qui va prendre en charge la totalité des frais de scolarité (admission, frais mensuels, achat des uniformes et manuels scolaires) pour la petite Punam qui attaquera donc sa deuxième année de maternelle dans la bonne école du coin pour les filles, Durga Charan. Nous devons retirer les formulaires d’inscription ce samedi et Punam aura à passer ensuite un test d’admission, vraisemblablement début mai puis suivant les résultats, elle pourra attaquer sa nouvelle année en juillet dans cet établissement. Punam est une gamine gentille et intelligente, appliquée (il suffit de voir ses coloriages pour comprendre), issu d’une famille pauvre de dhobi – les laveurs de linge – avec 4 sœurs et 1 frère, elle a toujours la banane et c’est bien sur plus qu’intéressant qu’elle puisse commencer sa scolarité dans un bon établissement apte à lui apporter des bases solides pour poursuivre ensuite ses études plutôt que d’en changer au bout de 5 – 6 ans comme beaucoup d’enfants font, se retrouvant ensuite à la rue et en général relégués d’une ou deux classes lorsqu’ils se retrouvent dans leur nouvelle école. Les filles à Niva, Mona Lisha et Priyanka ont fait leur scolarité jusqu’en classe 12 (équivalent Terminal) à Durga Charan, elles ont ensuite fait des études universitaires, chacune diplômée, Mona Lisha c’est ensuite mariée – très bon mariage avec un docteur - Priyanka travaille dans le journalisme à Delhi, la capitale.

Pour cause de visa je suis dans l’obligation de sortir du pays, direction le Népal, je serai donc absent de Varanasi à partir du 26 et pour une petite semaine.

Raj Dhari : Dans le parc à jeux.

Raj Dhari : Dans le parc à jeux.

FINANCES

Apres le bon mois de février et 490 Euros, mars est pas mal non plus avec un total de 405 Euros dans le portefeuille Yogmaya.

Merci au soutien fidèle, bienveillant, chaleureux, réconfortant et régulier d’Emmanuelle Leonetti, Tony Staviljec, Rémi David, Hubert et Nicole Voncken, Pascale Dondey, Karine et Luc, Seb et Raquel, Danielle Rochas, Geneviève Claret, mes parents et grands-parents, Marie-Thé et Jean-Loup Denarie, la sublimissime et voluptueuse Mylène Faure, Colette Borganetti, l’association Agir pour Bénarès et bien sur à la famille Guichard.

Salut amical à tous,

Christophe

Avril 2011

YOGMAYA est une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, enregistrée auprès de la préfecture de l’Isère sous le numéro 0381034198.

Publié dans Courriers mensuels

Commenter cet article