Holi

Publié le par yogmaya.over-blog.com

Holi

Extrait de notre courrier de Mars 2011 :

Le 20 mars c’était la fameuse fête de la Holi et ses batailles de couleurs annonçant la fin de l’hiver et comme nous le faisons chaque année pour célébrer cet événement, distributions à chacun d’un vêtement neuf. Le veille au soir du festival des buchers imposants sont installés dans différents quartiers dans lesquelles la plupart des enfants y jettent un vieux vêtement, le lendemain, une fois les jeux colorés terminés, on se sape comme un Dieu et on passe voir les amis et les proches pour mettre un tilak sur le front de la personne et récolter quelquefois un peu d’argent ou quelques friandises. Pour les achats on s’y est prit en deux fois, le lundi 14 pour les filles, bien plus nombreuses que les garçons (73 contre 27), accompagné par Gudya, Pooja, Shivani, Komal et Ratna (une pour chaque taille pour essayer de ne pas trop se planter) achat chez différents marchands – on en a eu pour 4 heures, youpi ! - des ensembles jupes ou genre de fuseau et t-shirt pour les plus petites et les moyennes, pour les plus grandes des ensembles similaires au design et couleurs différentes ou jeans et t-shirt pour certaines. Pour les garçons achat le mardi avec Raju, Utham, Pawan et Anush et là gros coup de bol, on a tout trouvé dans la même boutique, jeans et t-shirt pour tous. Distribution le mercredi après-midi en faisant choisir aux enfants leur vêtement, priorité à ceux qui viennent depuis le plus longtemps et le plus régulièrement, c’est la solution la meilleure, plutôt que de donner un vêtement qui ne plaira pas forcement, là, ils ont au moins un peu le choix. Comme les années précédentes si la taille ne va pas on peut changer, si la couleur ne plait pas, on ne peut pas (sinon on ne s’en sort pas). Et pour les plus grandes c’est toujours plus prise de tête que les petites, y-a chaque fois quelques embrouilles, cette fois-ci le jeans pour Janvi ne lui convenait pas, elle en voulait un noir, ne voulait pas de celui qui restait, du coup je l’ai tranquillement replié et je lui ai dit que j’irai le donner à quelqu’un dans la rue, pareil pour Prity ou l’ensemble ne lui plaisait pas. Je leur ai dit que plutôt que le vêtement reste plié dans une armoire, si elles n’aimaient pas il valait mieux qu’elles ne le prennent pas et qu’il puisse profiter à quelqu’un d’autre – c’est pas les enfants qu’y manque – et pour l’année prochaine, pas sur qu’il y ait distribution de fringues pour les plus grands. Le vendredi on est allé changer les affaires dont la taille n’allait pas, oh, pas grand-chose, à peine un ensemble et un jeans pour les filles, deux t-shirt et trois pantalons pour les garçons et tout est maintenant o.k, nos 100 bambins (98 en ôtant les deux rebelles, Janvi a quand même prit un t-shirt) ont leurs vêtements neufs. Le coût total des achats pour 107 tenues (7 en plus pour des petits du coin) est de 26.630 Roupies (443 Euros), ce qui représente un peu plus de 4 Euros par enfant.

Holi

Le vendredi 18 jeux avec l’eau et les couleurs dans la maison, les enfants s’en donnent à cœur joie, ça part dans tous les sens, des baquets d’eau vidés depuis l’étage, des bombes remplies d’eau colorées explosent un peu de partout, certains s’arment d’un piskari (pompe à eau) et visent la tête de leur collègue, d’autres se mettent de la couleur plein les mains et vont tendrement enserrer une bouille amicale, c’est animé, c’est musclé, c’est humide et c’est coloré ! Après environ deux heures à ce rythme là transformation de la maison en salle de bain géante, on frotte dur avec le savon pour faire partir la couleur…. qui a souvent beaucoup de mal à partir et certains repartent chez eux avec un joli teint tendant légèrement vers le vert pomme ou le rouge cerise ! Le jour de la Holi les enfants restent dans la famille toute la matinée pour s’amuser, certains parmi les plus grands sont allés se balader dans les rues de Varanasi, courageux et armés jusqu’aux dents, on leur avait distribué des petits sachets avec de la poudre colorée à mélanger à de l’eau et ceux qui n’avaient pas de piskari on pu en prendre un à la maison. En début d’après-midi une fois les jeux terminés c’est douche générale et on se fait tout beau pour aller se balader dans les rues et rendre visite aux proches. Défilé des bambins durant toute l’après-midi, avec un tilak de poudre colorée jaune, rouge, verte ou violette sur le front – mon front y-en a avoir été bien chargé ! – et tite photo pour chacun, avec les copains et en solo.

Holi

YOGMAYA est une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, enregistrée auprès de la préfecture de l’Isère sous le numéro 0381034198.

Commenter cet article