Juillet et Août 2011

Publié le par yogmaya.over-blog.com

Juillet et Août 2011

Namaste !

Le mois d’août est un mois bien rempli en fêtes avec pour commencer le bal Nag panchami le 4, festival où l’on honore Dieu sous la forme d’un serpent, bon nombre d’enfants pour l’occasion vendent des photos représentant différents passages de la mythologie Hindou mettant en scène les nagas (cobras), photos que l’on accroche généralement aux portes des maisons ; puis le 13 c’était Raksha Bandhan, fête célébrant la relation entre frère et sœur, celle-ci pour symboliser leur lien accroche à son poignet un bracelet en corde décoré de perles et autres accessoires brillants, certains enfants se retrouvant ainsi avec 4 ou 5 cordons au poignet, le frère offrant en retour un peu d’argent, un vêtement ou quelques pâtisseries ; le 15 c’était la célébration de 64 ans d’indépendance avec l’Independence Day ; puis le 21 et le 22 Janam Ashtmi, l’anniversaire de Krishna, Dieu célèbre de la mythologie Hindou, deux jours avec le premier pour célébrer sa naissance dans la prison de Mathura une nuit et le second lorsqu’il fut mis en sécurité dans le foyer de ses parents adoptifs le jour suivant, dans certaines familles on installe toute une décoration en l’honneur de Krishna, un peu similaire à nos crèches pour Noel mais en général sur un espace bien plus important, avec de nombreux petits jouets, des guirlandes lumineuses, des montagnes mettant en scène tout un paysage avec ses différents protagonistes.

Fête de l’Indépendance - Photo 1 et 2. Chants sur la terrasse - Photo 3. Vandana, Ambika et Anjali.
Fête de l’Indépendance - Photo 1 et 2. Chants sur la terrasse - Photo 3. Vandana, Ambika et Anjali.Fête de l’Indépendance - Photo 1 et 2. Chants sur la terrasse - Photo 3. Vandana, Ambika et Anjali.

Fête de l’Indépendance - Photo 1 et 2. Chants sur la terrasse - Photo 3. Vandana, Ambika et Anjali.

la Fête de l’Indépendance nous avons sorti le drapeau national sur la terrasse, les enfants l’ont rempli de pétales de fleurs et c’est moi qui me suis chargé de l’ouvrir, puis reprise en cœur de chants à la gloire de Bharat Mata, la Mère Inde. Les enfants et tous les indiens en général sont très nationalistes, fiers de leur pays, fiers d’être issus de ce sol et leur lien avec leur patrie est fort. Lors de jour célébrant des passages marquant de leur histoire, comme cette fête de l’Indépendance, la fibre nationaliste vibre un peu de partout, on peut voir des étendards dans bons nombres de boutiques, dans les rues, beaucoup d’enfants et d’adultes arborent un petit drapeau accroché à la chemise, une casquette ou un bracelet aux couleurs nationales. C’est beau à voir et à vivre, à ressentir - surtout lors des chants - cette relation commune, relation d’amour simple d’un enfant pour sa mère, qu’ils ont avec leur pays. Nous nous sommes ensuite rassemblés dans la salle et les enfants qui le souhaitaient se sont succédé pour réciter des poèmes, chanter ou dire des blagues, puis temps libre pour tous et gouter avec un samosa et un verre de soda frais.

Fête de l’Indépendance.Fête de l’Indépendance.
Fête de l’Indépendance.

Fête de l’Indépendance.

Le dimanche 21 nous avons organisé notre spectacle avec au programme de la danse, du yoga et des sketchs. Arrivée des vedettes du jour en début d’après-midi pour le maquillage et l’habillement, début du show prévu initialement pour 17h00……..donc en réalité plutôt vers les 18h00 ! Pour ouvrir le bal Anjali, Draksha, Janvi, Manisha et Laxmi sur un titre tiré du film Devdas, on a du arrêter les ventilos pour l’occasion car pour faire comme dans le film Janvi dansait avec un diya (accessoire qui sert pour l’offrande de la flamme lors des pujas) et dans lequel on avait mit une bougie, donc petite transpirée pour tous pendant le temps de la danse.

Photo 1. Avant le spectacle - Photo 2. Dans la salle - Photo 3. Devdas.Photo 1. Avant le spectacle - Photo 2. Dans la salle - Photo 3. Devdas.
Photo 1. Avant le spectacle - Photo 2. Dans la salle - Photo 3. Devdas.

Photo 1. Avant le spectacle - Photo 2. Dans la salle - Photo 3. Devdas.

Puis premier sketch avec Vivek Kant dans le rôle de Yamraj qui veut passer une audition pour jouer dans un film d’action et y tenir le rôle du héros, Vivek dans celui du producteur lui faisant jouer des scènes délirantes et ridicules ne convenant bien sur pas à notre star en herbe, le pauvre producteur finissant l’histoire sur le sol assommé par les coups surpuissants du héros Yamraj !

Sketch Yamraj.

Sketch Yamraj.

Puis premier sketch avec Vivek Kant dans le rôle de Yamraj qui veut passer une audition pour jouer dans un film d’action et y tenir le rôle du héros, Vivek dans celui du producteur lui faisant jouer des scènes délirantes et ridicules ne convenant bien sur pas à notre star en herbe, le pauvre producteur finissant l’histoire sur le sol assommé par les coups surpuissants du héros Yamraj ! Première pratique de yoga avec Ankit, Shibu et Tchotu pour une série d’une dizaine d’asanas sur le titre Sai Kirtan, dédié à Sai Baba de Shirdi en commençant par l’enchainement de Surya Namaskar (la Salutation au Soleil) et en continuant avec la mise en place progressive de postures tenues quelques instants en statique, pour coordonner le tout le son de la cloche afin d’indiquer à nos hatha yogis l’évolution et les changements de posture. Les enfants ont maintenant l’habitude, la compréhension et la mise en place du programme se déroule super bien, je laisse à chacun le détail schématique des postures indiquant comment les effectuer et le nombre de temps nécessaire à leurs exécutions, depuis la posture de départ jusqu'à la posture finale qui sera tenue quelques instants et en quelques séances tout roule ! Habituellement le dimanche on a rarement des coupures de courant et ben pas d’bol, coupures en plein milieu du spectacle. Qu’est-ce qu’on fait ? On attend un peu, ça ne va peut-être durer qu’une minute ou deux comme cela arrive souvent ou on continue avec le son en sourdine de l’ordinateur portable, sans les ventilos et avec les lampes de sécurité ? On décide de changer l’ordre de programmation en faisant passer un nouveau sketch plutôt qu’une danse, qui sait, peut-être qu’avant la fin de l’histoire le courant sera revenu.

Hatha yoga : Ankit, Shibu et Tchotu.Hatha yoga : Ankit, Shibu et Tchotu.

Hatha yoga : Ankit, Shibu et Tchotu.

Donc nouvelle scénette avec l’histoire de Manisha la poule qui vend ses œufs dans sa boutique à Vivek Kant l’éléphant, nouveau riche qui peut désormais bien se saper et s’acheter des bons gros œufs et bien sur il choisi le plus gros. Scandale quelques instants après avec notre ami l’éléphant qui revient dans la boutique, l’œuf à la main et duquel on peut voir sortir un petit âne (ça ne nait pas dans un œuf un âne mais bon, c’est l’histoire des enfants !). Embrouille entre Monsieur le coq (Vivek) et Madame la poule (Manisha), celui-ci se croyant trompé, mais en fait non, le matin la poule c’était bien faite draguer par un âne de passage (Raju) mais elle lui avait asséné une sacrée clef de bras et l’avait projeté au sol, un des œufs que celui-ci avait avec lui c’étant pas mégarde mélangé aux œufs de notre chère poule ! Tout est bien qui finit bien, Monsieur le coq comprenant le quiproquo et s’excusant auprès de sa femme d’avoir douté de sa fidélité….. Toujours pas de courant, la fée électricité est capricieuse en ce dimanche après-midi, pas cool la fée, pas cool….

Manisha, la poule.

Manisha, la poule.

Danse en l’honneur de Radha et Krishna, avec le son pas super top de l’ordi, joli tableau avec Shivani (Radha) et Khweish (Krishna) au centre, entourés par les Gopis (Ratna, Soloni, Goori et Kantchan), plein de douceur, de légèreté, d’amour et de grâce…. Merci…..

Photo 1. Dans la salle - Photo 2 et 3. Radha et Krishna.Photo 1. Dans la salle - Photo 2 et 3. Radha et Krishna.
Photo 1. Dans la salle - Photo 2 et 3. Radha et Krishna.

Photo 1. Dans la salle - Photo 2 et 3. Radha et Krishna.

Toujours pas d’électricité, certains enfants commencent à avoir bien chaud dans la salle, on transpire, certains ne tiennent plus et préfèrent descendre pour avoir un peu d’air, on continue quand même avec une nouvelle pratique de yoga effectuée par les plus grands, Vivek, Vivek Kant et Raju, enchainement de différentes postures sur un chant dédié à Shiva, Varanasi c’est sa ville et ici on l’aime ! On demande le silence dans la salle mais avec la chaleur, les bambins un peu les uns sur les autres c’est bien sur pas évident et les enfants finissent la pratique avec une bonne grosse transpirée !

Photo 1 et 2. Hatha yoga - Photo 3. Dans la salle.
Photo 1 et 2. Hatha yoga - Photo 3. Dans la salle.Photo 1 et 2. Hatha yoga - Photo 3. Dans la salle.

Photo 1 et 2. Hatha yoga - Photo 3. Dans la salle.

Dernière danse avec Shivani et Nikita sur le titre Savariya et au bout d’une minute qui c’est qu’on ne voit pas revenir, fringante et éclatante….. notre amie la fée ! Quand le courant revient tous les enfants se signent, un petit geste les mains jointes au niveau de la tête et du cœur en signe de remerciement puis reprise de la chanson depuis le début avec cette fois le son de l’ordinateur amplifié. Fin du programme avec tout le monde debout pour le chant de l’hymne national et gouter samosa – soda frais - bienvenue le soda frais ! - pour tous. Coût du gouter astronomique de 12 Euros pour 100 enfants, 300 Roupies (5 Euros) pour les samosas et 420 Roupies (7 Euros) pour les 7 bouteilles de soda.

Savarya : Shivani et Nikita.

Savarya : Shivani et Nikita.

Chant de l'hymne national.

Chant de l'hymne national.

Au niveau des frais pour la scolarisation de certains de nos bambins, confirmation pour Sunita (classe 9 – 3eme) dont j’évoquais le cas dans le dernier courrier, elle va désormais bien à l’école, dans l’établissement privé Golden Birds, nous avons pris en charge la totalité de ses frais d’admission - 100 Roupies (2 Euros) pour le formulaire et 800 Roupies (13 Euros) pour l’admission – achat de ses manuels scolaires pour 241 Roupies (4 Euros) et aide de 100 Roupies (environ 2 Euros) tous les mois pour les frais mensuels. Pour les enfants dont nous prenons en charge toutes les dépenses de scolarité nous avons eu la possibilité de payer à partir du 16 août la totalité de l’année et c’est donc ce que nous avons fait pour Priya (Nursery – 1ere année de maternelle), Chinki (LKJ – 2eme année de maternelle) et Sagar (Classe 2 – CE1), tous les trois scolarises à l’école Ganga Ma Ashram avec un coût de 550 Roupies (un peu plus de 9 Euros) par bambins, soit 1.650 Roupies pour les trois (28 Euros) ; pareil pour Punam (LKJ – 2eme année de maternelle) à l’école Durga Charan et qui est parrainée par Malik avec 1.510 Roupies pour l’année complète (25 Euros).

Photo 1. Ganga, Nandini et Laki - Photo 2. Priya et Nidy - Photo 3. Coloriages.
Photo 1. Ganga, Nandini et Laki - Photo 2. Priya et Nidy - Photo 3. Coloriages.Photo 1. Ganga, Nandini et Laki - Photo 2. Priya et Nidy - Photo 3. Coloriages.

Photo 1. Ganga, Nandini et Laki - Photo 2. Priya et Nidy - Photo 3. Coloriages.

Nouvelle visite chez le dermatologue pour Anush – intervention au laser pour des verrues aux mains début juin évoquée dans le précédent courrier - cette fois accompagné par Jisant (7 ans) qui a depuis un bout de temps plein de marques de piqures ressemblant un peu à des bleus sur les avant bras et les jambes. Pour Anush le docteur nous a dit qu’il y avait deux ou trois verrues qui n’était pas complètement cramées et qu’elles risquaient de nouveau de grossir s’il ne faisait rien. Anush pas super content – il n’avait pas gardé un bon souvenir de la première fois – le toubib voulait prendre rendez-vous tout de suite pour une nouvelle intervention, sans frais de notre part, Anush commençait à flipper sacrément, je lui ai dis qu’il en parlerait avec ses parents et que nous le recontacterions, histoire de laisser au p’tiot le temps de digérer ça et trois jours plus tard Anush me confirmait qu’il était o.k pour y retourner. Pour Jisant c’est apparemment une allergie aux moustiques, à peine une piqure et les parties de son corps exposées à l’air son recouvertes de boutons, traitement à prendre plus une pommade et le conseil de porter plutôt des vêtements recouvrant la totalité du corps (sur le haut de ses jambes et de ses bras les boutons s’arrêtent net, plus rien) chose que j’ai dit à sa maman mais dont elle ne tient pas compte, il est quasiment toujours en short et t-shirt et ses jambes sont à nouveau pleines de boutons. Visite également pour Anamika qui c’est chopée une grosseur sur l’avant bras et une sur le mollet, un genre de grosse cloque, truc apparemment pas cool du tout (mon anglais et mon hindi ne sont pas au niveau pour comprendre ce que le docteur y-en a avait dire), avec une injection à faire directement dans la bulle suivit d’une nouvelle un mois plus tard. On regroupe notre petit monde pour éviter d’avoir à aller cinquante fois chez le médecin – car en général il faut attendre, attendre, attendre, attendre……… un paquet de temps – et nouvelle visite avec Anamika et Anush, injection pour la première qui se passe bien et quelques pleurs légers pour le second, mais rien à voir avec la première fois. Pour Anamika nous avons fait la deuxième visite ce vendredi 26, le docteur a été étonné de voir que les cloques c’étaient quasiment toutes résorbées en une seule injection, il ne lui en a pas fait une deuxième mais nous a donné une pommade à appliquer deux fois par jours, nouvelle visite dans un mois. Pour Jisant les frais de médicaments et docteur se montent à 187 Roupies (environ 3 Euros), pour Anush pas de nouvelles dépenses, 641 Roupies (11 Euros) pour Anamika.

Fête de l’Indépendance : Priya.

Fête de l’Indépendance : Priya.

Nous avons changé certains panneaux muraux de la salle du haut qui étaient bien esquintés, plus un coup de peinture bleu et rose donnant un air un peu plus frais à la pièce principale et à la petite salle où se trouvent les jouets, le tout pour 2.704 Roupies (45 Euros). Le lecteur de d.v.d. de l’ordi était H.S. et nous avons du en racheter un nouveau afin d’assurer les cours de danse (2.500 Roupies – 42 Euros) et achat d’une petite imprimante nous permettant de sortir les registres de présence et les courriers mensuels, nous évitant ainsi les allés et venus à Belhupur où nous allions habituellement les faire imprimer (2.435 Roupies – 41 Euros avec deux cartouches d’encre en plus).

Photo 1. Tatouages au mehandi faits par Bonishree - Photo 2. Prity, Nandini, Chinki et Muskan.Photo 1. Tatouages au mehandi faits par Bonishree - Photo 2. Prity, Nandini, Chinki et Muskan.

Photo 1. Tatouages au mehandi faits par Bonishree - Photo 2. Prity, Nandini, Chinki et Muskan.

En soutien scolaire ça tourne, quelques soucis avec des enfants qui ne font pas grand-chose et cela de façon continue. On a eu des discussions avec les profs et elles seraient d’avis de renvoyer ceux qui ne font régulièrement rien. En début d’après-midi on en a renvoyé un qui ne faisait « tchi de tchi », il a dit à la prof qu’il ne voulait simplement pas travailler, j’ai demandé à Bonishree ce qu’elle en pensait et elle ne voulait pas le garder, on l’a donc renvoyé chez lui. Pour les plus grands quelques soucis avec certains, on a eu une discussion avec les enfants et Sumita, leur prof, en disant qu’il était possible quelquefois de ne pas pouvoir faire le travail mais qu’il y avait problème quand cela se reproduisait sans cesse comme c’était le cas pour quatre d’entre-eux depuis quelques temps. J’ai dit à Sumita qu’elle avait carte blanche pour les sanctions, sans les taper ou leur faire faire « le poulet » comme ils font à l’école (accroupis les bras qui passent sous les cuisses, la tête entre les jambes pour attraper ses oreilles) et depuis ça travail à nouveau normalement. Pour les moyens et Niva même problème avec quelques-uns qui ne font rien et qui ne font pas d’efforts, sanction possible d’un renvoi de deux jours lorsqu’il y a répétition dans la glandouille.

Kusum, Ambika, Goori et Anjali.

Kusum, Ambika, Goori et Anjali.

En danse mise entre parenthèse des cours avec Nisha pendant quelques temps avant la préparation du prochain spectacle pour la Sarasvatî Puja de l’an prochain, enfin pas tout à fait, car on a depuis une semaine la visite régulière de Patricia qui fait de la danse Egyptienne et qui initie nos enfants à sa pratique……. et elles (et ils aussi) adorent ! Merci Patricia.

Athul, Prakash et Suesh.

Athul, Prakash et Suesh.

Pratique régulière de yoga pour les moyens et les plus grands, pas pour les plus petits car la salle du bas où l’on fait le yoga ne peut plus être libéré le jour où les plus grands ont soutien scolaire comme nous le faisions avant juillet. En effet les plus grands se retrouvent cette année 24, ils viennent pour la plupart tous régulièrement et se retrouver à 24 dans la petite pièce du bas comme ils faisaient avant juillet (mais ils n’étaient alors pas 24), c’est du n’importe quoi, d’où l’obligation de libérer la salle de yoga et danse lorsqu’il y a soutien scolaire avec Sumita, du coup le yoga pour les tout p’tiots c’est pour l’instant non. On verra par la suite lorsque la température sera un peu moins chaude pour pratiquer dans le patio.

Punam.

Punam.

En travaux manuels avec Vivek c’est toujours la confection de bougeoirs en terre, je n’ai pas compté combien en ont pour l’instant fait, mais y-en a un sacré paquet……… et c’est pas fini ! Tricot des pullovers avec Niva pour les plus grandes, je ne sais pas trop où est-ce que ça en est, des nouvelles dans le prochain numéro.

Travaux manuels : Bougeoirs.Travaux manuels : Bougeoirs.

Travaux manuels : Bougeoirs.

PROJETS

Je rentre en France début septembre pour un peu plus d’un mois, copines, copains, pensez à nous si vous avez des choses en bon état qui peuvent nous intéresser : jeux, jouets, vêtements, médicaments, liasses de billet de 100, 50, 20, 10 et même 5 Euros ! Pour les médocs, s’il vous plait, pas de compresses stériles, on en a des tonnes, merci. Sinon on aurait besoin des produits suivants :

- pansements en bande à découper

- bande elastoplast

- mercurochrome

- pommade Arnican crème ou gel

- gélules Arnica 9 ch

- efferalgan 500 et 1000 mg (pour les parents qu’ont soigne quelquefois)

- médicaments pour les diarrhées

Spectacle Fête de l’Indépendance : Dans la salle.
Spectacle Fête de l’Indépendance : Dans la salle.Spectacle Fête de l’Indépendance : Dans la salle.

Spectacle Fête de l’Indépendance : Dans la salle.

En mon absence ce sont nos quatre profs qui gèrent la maison, essentiellement Niva pour la fin d’après-midi et Bonishree pour le début d’aprèm avec l’aide des plus grands comme Vivek, Anamika et Sunita qui connaissent tout comme leur poche. Une réserve de biscuits, namkeen et bonbons pour les gouters sera bientôt faite et de l’argent sera laissé dans le coffre pour l’achat des samosas et sodas du samedi, des malas en fleurs pour Hanumanji, des dépenses pour l’entretien des vélos (avec des crevaisons régulières, des freins qui se cassent et autres petits soucis) et des frais divers pour les travaux manuels ou autres avec une petite réserve s’il y avait un souci plus important.

Tatouages au mehandi : Chinki.

Tatouages au mehandi : Chinki.

FINANCES

Ce courrier reprenant les infos de juillet et août le récapitulatif des rentrées se fera donc pour les mois de juin et juillet.

En juin les finances sont en baisse par rapport à mai (490 Euros) avec 330 Euros de reçus. Merci pour votre soutien régulier et qui nous est précieux à Emmanuelle Leonetti, Tony Staviljec, Remi David, Hubert et Nicole Voncken, Colette Borganetti, mes parents et grands parents, Pascale Dondey, Karine et Luc, Seb et Raquel, Miss Danielle, Geneviève Claret, la sublimissime Mylène Faure, la family Guichard’s, Marie-France Pinet et un grand merci à Djamila Tighzert qui était passait nous voir les bras remplis de médicaments, bandages et désinfectants….. le stock n’est pas encore fini !

Juillet voit les rentrées repartir sacrement à la hausse avec 925 Euros dans la tirelire Yogmaya…… la classe, la très grande classe, ça nous permet d’assurer les dépenses pour la rentrée des classes, les travaux et autres, grand merci à tous ! Avec par ordre d’apparition chronologique sur le relevé de compte : Tony Staviljec, Remi David, Emmanuelle Leonetti, Miss Babeth (Hari Om Babeth et gros bisous !), Pascale Dondey, Hubert et Nicole Voncken, Seb et Raquel, Karine et Luc, Miss Danielle, Geneviève Claret, De toutes sèves et de tous poils – merci pour votre aide depuis maintenant presque un an – mamie Nina, mes parents et grands parents, Christine Barrault, la gentillissime Mylène Faure, David Liguigli and the Guichard’s family.

Espérant revoir certaines de vos bouilles d’ici quelques temps,

Veuillez agréer, chères copines et chers copains, mes salutations les meilleures.

Bises,

Christophe

Juillet et Août 2011

YOGMAYA est une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, enregistrée auprès de la préfecture de l’Isère sous le numéro 0381034198.

Publié dans Courriers mensuels

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article