Deep Dipawali

Publié le par yogmaya.over-blog.com

Deep Dipawali

Extrait de notre courrier de Novembre 2011 :

Le 10 novembre c’était la fête de la Deep Dipawali, une quinzaine de jours après le célèbre festival de la Diwali, fête des lumières célébrant le retour du prince Rama dans sa capitale d’Ayodhya après un exil de 14 ans et sa victoire sur le démon Ravana, événements relatés dans la grande épopée du Ramayana. Beaucoup de maison sont illuminées pour l’occasion avec des bougeoirs ou des guirlandes, des pujas (rituels) sont effectuées en l’honneur de Rama et de la Déesse Laxmi, Déesse de la prospérité incarnée en son épouse Sita, les pâtisseries et autres denrées sucrées abondent et on a droit en journée et surtout en soirée à des concertos de pétards, bombes et feux d’artifices, les indiens en sont dingues, les petits comme les grands, on trouve dans certains quartiers des boutiques qui ne vendent que ça….. et il y a le choix ! Avec les enfants chaque années pour la Deep Dipawali on va faire une ballade sur les ghats le long du Gange (on appel ghats les escaliers qui permettent d’accéder au fleuve), tous ne viennent pas car c’est en soirée, en général on part vers les 20h00 et on rentre un peu après 22h00. Cette année 55 bambins étaient partants pour l’excursion, avant la mise en route de notre convoi distribution à chacun de pétards, roquettes, bombes et feux d’artifices, pour les plus petits des phulgari, bâtonnets scintillants que les enfants font tourner devant eux et tous en route en direction d’Assi ghat.

Deep Dipawali

Alors que les autres années on arrivait à circuler à peu prêt normalement, cette année y-avait un monde pas possible et pour passer à certains endroits avec les tous p’tiots comme Bandana, Anjali et Punam (elles ont dans les 5 ans) y fallait faire attention et être vigilant. Arrêts à certains endroit pour faire péter les engins, fanfares d’explosions et de lumières, les roquettes fusent dans les airs, les djalebis tournoient sur le sol et les enfants sautent au milieu des étincelles, fontaines scintillantes avec les anars, on est parfois surpris par un gros « boum » auquel on ne s’attendait pas et qui nous fait un bien fou aux oreilles…. c’est la fiesta et les enfants s’éclatent ! Arrêt prolongé à Jain ghat pour gravir le grand mur en pente et essayer de monter le plus haut possible, on gesticule au son de la danse music made in Boolywood, l’ambiance est conviviale, familiale et bon enfant. On n’est pas allé jusqu'à Assi ghat pour la raison évoquée ci-dessus (trop de monde) et on s’est arrêté sur la petite place de Bhadaini ghat, multiplication des explosions et allumage de la grosse artillerie avec la « 12 stars » et une série de 12 étoiles colorées qui partent dans les airs puis retour en direction de Shivala ghat avec un dernier arrêt sur le bord du Gange pour faire partir les roquettes et les djalebis au ras de l’eau. Retour pour certains avec moi à la maison, d’autres rentrant directement chez eux, un pipi, un grand verre d’eau et un biscuit avant le retour dans son foyer un peu après 22h00, certains ayant gardé quelques pétards qu’ils ont eu plaisir à faire exploser dans la rue sous le regard amusé des membres de la famille. On s’en sort pour 2.200 Roupies (environ 36 Euros) d’artillerie en tout genre.

Deep Dipawali

YOGMAYA est une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, enregistrée auprès de la préfecture de l’Isère sous le numéro 0381034198.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article