Février 2013

Publié le

Février 2013

Namaste !

Le 15 février dernier c’était Basant Panchmi, festival en l’honneur de Sarasvati, la Déesse des Arts et des Lettres. Liée à l’étude et au savoir, Sarasvati est une déesse importante pour tous les écoliers, tous les établissements scolaires organisent une puja (rituel) pour la célébrer. Nous faisons de même chaque année avec l’installation d’une nouvelle statue la représentant sur notre mandir (temple) et c’est Vivek, notre enfant qui s’occupe des activités manuelles, qui nous la fabrique. Pour effectuer la puja nous avons fait appel à un Pandit, personne qui a la connaissance des rituels, afin que tout soit fait dans les règles de l’art. De nombreuses choses sont nécessaires à son élaboration et quelques jours avant il nous avait listé le détail. Tous les enfants étaient présents, ceux qui viennent en début d’après- midi et ceux de la fin d’aprèm (79 au total), du coup impossible de rentrer tout le monde dans la salle, une partie des bambins restant dans le couloir ou dans la pièce voisine et nous avons perché certains plus petits sur la grande étagère haute se situant dans la pièce (c’est ce que nous faisons quelquefois le soir lors de notre puja quotidienne).

Notre Sarasvati faite par Vivek.

Notre Sarasvati faite par Vivek.

Le rituel pour célébrer Sarasvati a duré environ une heure trente, les enfants plutôt super cool et patient, trait de caractère de la plupart des Indiens, la relation qu’ils ont avec la notion de temps et par la même d’espace est bien différente de ce que nous expérimentons en France, moins égoïste, plus sain, moins stressant. Le Pandit a noué au poignet des enfants qui le désiraient un cordon symbolisant leur lien avec le rituel puis partage du prasad (nourriture consacrée par la puja) constitué de fruits (bananes, pommes, oranges, raisins noirs et blancs) et trois pâtisseries.

La puja.

La puja.

Le lundi 18 c’était visarjan, jour propice pour offrir au Gange l’ancienne statue de Sarasvati et les accessoires ayant servi à la puja. Avec les chants des enfants nous sommes partis vers Shivala ghat où le bateau d’Hemen, un de nos anciens élève, nous attendait et direction Dasashwamedh ghat pour immerger notre murti (statue) et celle de Bonishree, une de nos enseignante, dans les eaux de la Ganga. Le montant total des dépenses pour cette Sarsavati Puja est de 7.542 Roupies (environ 117 Euros) dont 1.919 Roupies (30 Euros) pour la puja, 5.123 Roupies (79 Euros) pour le prasad (fruits et pâtisseries coutent chers) et 500 Roupies (8 Euros) pour Hemen et son bateau.

Visarjan, offrande de l'ancienne statue au Gange.Visarjan, offrande de l'ancienne statue au Gange.
Visarjan, offrande de l'ancienne statue au Gange.

Visarjan, offrande de l'ancienne statue au Gange.

Le 17 février c’était l’anniversaire à Bonishree, notre prof du début d’après-midi, nous avons fêté ça le 18, le 17 tombant un dimanche. Pas de travail scolaire pour les enfants ce jour là, jeux dans la maison et dessin animé pour ceux qui le voulaient avant le partage du gouter avec un gros cake crémeux au chocolat et un verre de lait chaud épicé. Cadeaux de certains enfants à leur enseignante et prime de 400 Roupies (6 Euros) versée par l’association. Quelques bambins n’étaient pas au courant que c’était son anniversaire et lorsque je leur ai dit, certains sont allés chez eux changer de vêtement !

Anniversaire à Bonishree.Anniversaire à Bonishree.
Anniversaire à Bonishree.

Anniversaire à Bonishree.

Sortie pique nique ce dimanche 3 mars sur le joli site de Sidhdnath Dari, coin où nous n’étions jamais allé, distant d’un peu plus de deux heures de Varanasi. 70 enfants étaient partant et aucune de nos quatre profs n’étaient là ! Bonishree est enceinte, son médecin lui a déconseillé ce genre de trajet en bus. Quelques jours avant notre sortie Niva accueillait de la proche famille chez elle qui venait de sa région natale du Bengale, elle devait venir mais ils sont tous tombés malades (dysenterie) et ont du être hospitalisé d’urgence. Vu que Niva ne venait pas, nos deux autres enseignantes, Sumita et Nisha, qui sont plus jeunes et qui sont proches d’elle, ne sont également pas venues. Sumita n’a pas eu l’autorisation de son frère et Nisha n’était pas trop partante. Les filles ont souvent plus de libertés lorsqu’elles sont petites, la plupart des enfants, lorsque j’ai listé les noms pour savoir qui venaient m’ont répondu directement, pour Sumita, notre enseignante (elle doit avoir dans les 23 ans), il fallait qu’elle demande la permission à son grand frère, qui a répondu par la négative vu que Niva n’était pas de la partie. Du coup en encadrement on était 4, les grandes sœurs à Vivek et Anamika, notre amie Irène et moi. Préparation des casses croutes individuels le samedi avec dans chaque sacs deux rouleaux feuilletés a la crème, un cake nature, un au chocolat, une portion de namkeen (snack salé), deux biscuits à la crème, trois bonbons, deux oranges et fin du remplissage des sacs le dimanche matin avec deux bananes. Rendez-vous à la maison à 8h15, distribution des casses dalles et direction l’hôtel Broadway où le bus - mais pas le 4x4 - nous attendait.

Sortie pique-nique à Sidhdnath Dhari.Sortie pique-nique à Sidhdnath Dhari.
Sortie pique-nique à Sidhdnath Dhari.

Sortie pique-nique à Sidhdnath Dhari.

On avait loué deux véhicules, un bus pour une soixantaine de personnes et un Cruiser pour 14 bambins qui est arrivé avec une trentaine de minutes de retard. On avait le numéro de téléphone du chauffeur et on a pu l’appeler, il a dû apparemment changer de véhicule, d’où son arrivée quelque peu à la bourre. Nous voila enfin partis, la voiture au devant et avec le bus obligation de changer d’itinéraire et de faire un détour pour sortir de Varanasi, la route de prévue devant sans doute être impraticable pour les véhicules de grande taille. Environ une demi-heure après notre départ je reçois un coup de fil, c’était nos enfants qui étaient dans le 4x4 pour nous dire que le chauffeur n’avait pas d’essence dans son véhicule ! Ils ont attendu que nous les rejoignons pour que je puisse leur donner l’argent nécessaire et nous avons continué le trajet ainsi, nos deux véhicules se suivant. Arrêt à la station service, du coup un paquet de bambins en ont profité pour faire la pause pipi, comme d’hab pas mal de vomissements, parfois à l’extérieur du bus, parfois pas et arrivée à Sidhdnath Dari sur le coup des 13h00. C’est un joli coin avec de l’espace, de la végétation, des cascades et des singes, certains se sont d’ailleurs fait chiper une partie de leur casse-croute ! Une fois arrivée tout le monde attaque le repas, pas mal d’enfants amènent en plus de ce que nous leur donnons une petite boite avec de la cuisine maison, puis exploration des lieux et jeux pendant toute l’après-midi. Certains bambins se sont baignés malgré l’eau encore un peu fraiche, les plus grands descendant la colline pour aller profiter du grand bassin en contrebas, distribution d’un gouter avec différents snacks salés et des biscuits un peu avant 17h00 puis direction Varanasi ! Au retour comme à l’allée de nouveau pas mal de vomissements, Manisha refaisant carrément la déco du fauteuil voisin et nous voila bloqué proche du centre de Bénarès à un poste de police avec l’interdiction de passer et l’obligation d’attendre 22h00 avant de pouvoir avancer ! 100 Roupies (1,50 Euros) aidant notre route se poursuit et arrivée vers les 20h30 à la maison, tout le monde entier ! Le coût total de la sortie pour 74 personnes est de 16.028 Roupies (246 Euros), dont 9.000 Roupies (138 Euros) pour les véhicules, 6.928 Roupies (106 Euros) pour la nourriture… sans oublier les 100 Roupies pour les bonnes œuvres de la police !

Sidhdnath Dari – Minu, Kantchan et Ekra.

Sidhdnath Dari – Minu, Kantchan et Ekra.

En danse avec Nisha c’est toujours la préparation du spectacle que nous n’avons donc pas fait pour la Sarasvati Puja comme nous le faisions les années précédentes mais que nous organiserons vraisemblablement début avril.

Dans le bus pour Sidhdnath Dhari - Photo 1. Vishnu, Rahul et Mahesh - Photo 2. Renu et Nitu - Photo 3. Shivanj et Vikash.
Dans le bus pour Sidhdnath Dhari - Photo 1. Vishnu, Rahul et Mahesh - Photo 2. Renu et Nitu - Photo 3. Shivanj et Vikash.Dans le bus pour Sidhdnath Dhari - Photo 1. Vishnu, Rahul et Mahesh - Photo 2. Renu et Nitu - Photo 3. Shivanj et Vikash.

Dans le bus pour Sidhdnath Dhari - Photo 1. Vishnu, Rahul et Mahesh - Photo 2. Renu et Nitu - Photo 3. Shivanj et Vikash.

Travaux manuels pour les plus petits avec Vivek et fabrication d’un paysage fermier avec des bâtonnets en bois et des allumettes pour la maison, les clôtures et le tronc des arbres, de la laine pour le feuillage et la pelouse et des gommettes pour les animaux, le tout sous une pochette plastique, la classe ! Les plus p’tiots s’éclatent et le résultat est bien sympa.

Travaux manuels : Kusum, Diksha et Punam.

Travaux manuels : Kusum, Diksha et Punam.

Travaux manuels : Sahil, Ekra et Goori.

Travaux manuels : Sahil, Ekra et Goori.

Nous avons fini de nettoyer la pièce du haut qui est à ciel ouvert et les bambins ont ainsi pu reprendre leurs prouesses en rollers, nous avons tiré des fils électriques afin que la terrasse et cette pièce soient éclairées, espaces supplémentaires pour que les enfants naviguent et s’amusent. La saison du cerf-volant c’est fini, on en voit un de temps en temps dans le ciel mais l’après-midi y-en a faire maintenant un peu trop chaud sur les terrasses et les familles rentrent à nouveau à l’intérieur des maisons.

Sarasvati puja : Kantchan, Nidy et Vandana.

Sarasvati puja : Kantchan, Nidy et Vandana.

Merci à Ilona et Virgile pour leurs supers cadeaux aux enfants, deux photos montages offertes à chacun avec le fond de leur choix (animaux, paysages, stars de ciné, dessin animé….) et ils ont eu la bonne idée et la gentillesse de nous offrir un album complet avec la totalité des photos, que nous gardons bien sur précieusement à la maison. Merci !

Sarasvati puja : Photo 1. Minu, Ekra et Sueta - Photo 2. Archana, Renu et Ravita - Photo 3. Rahul, Mahesh, Sonu et Bonishree.
Sarasvati puja : Photo 1. Minu, Ekra et Sueta - Photo 2. Archana, Renu et Ravita - Photo 3. Rahul, Mahesh, Sonu et Bonishree.Sarasvati puja : Photo 1. Minu, Ekra et Sueta - Photo 2. Archana, Renu et Ravita - Photo 3. Rahul, Mahesh, Sonu et Bonishree.

Sarasvati puja : Photo 1. Minu, Ekra et Sueta - Photo 2. Archana, Renu et Ravita - Photo 3. Rahul, Mahesh, Sonu et Bonishree.

A VENIR…

Le 28 mars ce sera le festival de la Holi et ses fameuses batailles de couleurs, comme nous le faisons chaque années à cette période nous offrirons à nos bambins un vetement neuf. Y va-y avoir du sport pour aller faire les courses !

Sidhdnath Dari.
Sidhdnath Dari.Sidhdnath Dari.

Sidhdnath Dari.

Peut-être une autre sortie pique-nique courant mars ou début avril, à réfléchir suivant l’état des finances, les périodes d’examens et les dépenses importantes à venir (scolarisation….).

Sidhdnath Dari.

Sidhdnath Dari.

Sidhdnath Dari : Ekra, Sueta et Isneha.

Sidhdnath Dari : Ekra, Sueta et Isneha.

FINANCES

Après le bon mois de décembre et 893 Euros, on commence l’année 2013 à donf, le pied au plancher avec……….. 2.525 Euros !

Merci beaucoup pour votre générosité et fidélité qui fait que nous fonctionnons depuis maintenant 7 ans ! Merci à Pierre Achard, Ty Noal et votre super belle initiative du marché de Noel, Michèle Perrin, Tony, Hubert et Nicole, Christophe, Marie-Thé et Jean-Loup, Maman, Carine Charbonnier, Karine et Luc, Seb et Raquel, Geneviève, Georges, Rémi, un grand merci à Babethji et ses amis, Mylène et à la famille Guichard dont une partie des membres sera avec nous en septembre !

Bises à tous,

Christophe

Février 2013

YOGMAYA est une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, enregistrée auprès de la préfecture de l’Isère sous le numéro 0381034198.

Publié dans Courriers mensuels

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article