Janvier 2014

Publié le

Janvier 2014

Namaste!

La saison hivernale est en train de se terminer tranquillement et cette année le temps a été assez clément sur Varanasi, nous avons eu quelques jours où il a fait bien frais mais quand même moins que les années précédentes. Certaines écoles étaient déjà en congés à la mi-décembre et en début d’année tous les établissements scolaires ont eu l’obligation de fermer boutique à cause de la température pour une réouverture initialement prévue le 16 et vu la fraicheur qui se maintenait la fermeture a été finalement prolongé jusqu’au 20 janvier. Les autres années nous avions souvent presque un mois de congés entre la mi-décembre et la mi-janvier, cet hiver le mois du Père Noel a été plutôt cool et janvier pas trop méchant non plus. Pendant cette période hivernale il y a beaucoup de vie sur le toit des maisons, on profite des rayons du soleil et les enfants s’amusent au cerf-volant, d’ici quelques semaines ce sera l’inverse, les terrasses seront désertées et la vie se situera à l’intérieur des foyers.

Makar Sankranti - Photo 1. Mohit, Vandana, Sahil et Chinki - Photo 2. Kusum et Kajal.Makar Sankranti - Photo 1. Mohit, Vandana, Sahil et Chinki - Photo 2. Kusum et Kajal.

Makar Sankranti - Photo 1. Mohit, Vandana, Sahil et Chinki - Photo 2. Kusum et Kajal.

Le 14 janvier c’était Makar Sankranti, le festival du cerf-volant…. Le 14 ou le 15, pas toujours facile de s’y retrouver, sur certains calendriers c’est indiqué le 14, sur d’autres le 15, certains Pandits disaient que c’étaient le 15, d’autres le 14, dans certaines familles ils ont fêté ça le 14 dans d’autres le 15…….. Quand les enfants parlent de Makar Sankranti ils appellent rarement cette fête par ce nom là mais la nomment souvent « kicheri ka din » le jour du « kicheri ». « Kicheri » c’est un plat qui est traditionnellement mangé ce jour-là, mélange de riz et de dal (c’est d’ailleurs super bon, comme la plupart des plats de la cuisine indienne et j’ai même eu droit à ma « tiffin box » cuisinée et amenée par Sunita), Sahil me disait que le 14 c’était le « tchota kicheri » (petit kicheri) et le 15 le « bala kicheri » (grand kicheri). Pendant cette période les enfants – surtout les garçons - n’arrêtent pas avec leur patang (cerf-volant), dés le matin de très bonne heure et même pendant la nuit on peut en voir voler dans le ciel de Varanasi. Chez nous il y a Vishnu qui est un sacré accro, il commence parfois à 5h30 heure du mat sur le toit de sa maison alors que le jour n’est pas encore levé et n’arrête pas, il va parfois pratiquer sur la terrasse d’un voisin, quand il n’a plu de cerf-volant il essaie d’en récupérer un qui tombe du ciel, le répare et c’est parti pour un nouveau tour dans les airs ! Chez nous on en met tous les jours à la disposition des enfants, ça coûte entre 2 et 4 Roupies l’unité (0,02 et 0,05 Euros) suivant le model, on peut aussi en trouver des biens plus chers, petits engins à la fine ossature faite de baguettes en bois, toile en papier très fin ou en plastique avec diverses impressions, nos p’tiots ont ainsi pu faire voler Salman Khan (méga star du cinéma indien) ou Bheem (personnage de dessin animé) dans le ciel ! Le but, quand on commence à maitriser un peu la technique, c’est d’essayer de couper un maximum de fils d’autres cerfs-volants, pour cela les enfants équipent leur patang de mandja, un fil coupant….. attention les doigts ! Certains, en prévention, s’enroulent du scotch autour des doigts sinon les coupures sont très fréquentes, ça peut être des petites égratignures et c’est parfois un peu plus méchant. Un début d’aprèm sur notre terrasse, Aditya (il est en 3eme année de maternelle) c’est pris le mandja autour de la gorge, ça lui a pas fait du bien du tout et il avait une sacrée marque autour du cou. Les enfants observent souvent le ciel et repèrent si un cerf-volant est en train de tomber, voir si dés fois ils pourront le récupérer ou si l’engin va dans une autre direction ils préviennent en hurlant qu’un patang arrive. C’est ainsi que sur certains toits on s’équipe de grandes perches en bambou permettant au cas-ou de choper un fil qui trainerait par là, fil parfois sans personne au bout, gentil cerf-volant errant en solitaire dans les airs, mais parfois il y a encore quelqu’un a l’autre extrémité qui essai de maitriser la bête et quand on lui péte son fil de cette manière, pas à la régulière en bataillant dans les airs cerf-volant contre cerf-volant, lui y en a pas être content ! J’ai souvenir l’année dernière de voir Vishnu, de rage lancer carrément des pierres dans la direction d’où venait le terrible malfaiteur et quand on était il y a deux ans de cela dans l’ashram de la Juna Akhara, souvent on se prenait des cailloux sur notre toit en tôle, pierres perdues qui ne trouvaient pas leur but….. pas cool du tout.

Makar SankrantiMakar Sankranti
Makar Sankranti

Makar Sankranti

Makar Sankranti - Isneha

Makar Sankranti - Isneha

Le 26 janvier c’était Republic Day, fête nationale importante et cette année ça tombait un dimanche, du coup les enfants ont du aller à l’école pendant quelques heures où souvent il y avait un petit programme de prévu avec de la danse, des chants, le discours du principal et la remise de quelques pâtisseries ! Chez nous on avait rien prévu de bien particulier, j’avais dit aux enfants de venir à 15h00 pour le levé du drapeau et le chant de l’hymne national, on avait commandé à notre ami Samrat 82 sachets plastique contenant un rouleau feuilleté à la crème, un cake nature, un cake chocolat et deux bonbons et comme souvent pour ce genre de fête on se retrouve dans la pièce principale et ceux qui le veulent proposent quelque chose, une danse, un chant, une poésie, des blagues…. Quelques-uns sont arrivés bien à la bourre et 14 ne sont pas venus, certains comme Kusum, Vandana et Shalini m’avaient prévenu, d’autres non, pas super content. Le coût du gouter est de 1.600 Roupies (20 Euros).

Sur la terrasse pour le levé du drapeau.

Sur la terrasse pour le levé du drapeau.

Republic Day : Isant, Ashvani et Aditiya.

Republic Day : Isant, Ashvani et Aditiya.

On commence à avoir les résultats des derniers examens, dans l’ensemble c’est plutôt correct, tres bon pour certains comme Vandana (classe 1 – CP) que nous scolarisons et qui est première de partout, pareil pour Goori (classe 4 – CM1), un peu faiblard pour Muskan (classe 2 – CE1), Sandya et Nitya (classe 4 – CM1), les deux premières étant scolarisées par l’association. Elles vont travailler davantage, sont conscientes qu’elles doivent faire un effort et elles veulent remonter la pente pour ce dernier trimestre.

Republic Day : Chant de Nandini et Riya.

Republic Day : Chant de Nandini et Riya.

En s’amusant Nagyeshwar c’est bien explosé la lèvre, toute coupée apparemment par ses dents, il avait même un petit trou qui lui traversait la joue, du sang qui coulait, c’était assez impressionnant, surtout le trou, mais ça allait, il n’avait pas trop mal. Ca faisait longtemps qu’on n’avait pas eu d’accident important dans la maison, le dernier doit remonter à trois ans, Sunena c’était fracturée la main en faisant du roller. On l’a amené à côté de chez nous, à l’Anandamayee Hospital et il n’y avait pas de médecins, Bonishree a du faire trois cabinets avant d’en trouver un. 200 Roupies (2,50 Euros) pour la consultation et le traitement sur place, dés le lendemain il est allé au dispensaire pour les soins et est revenu de suite à nos heures de soutien scolaire.

Republic Day : Chant de Pasant.

Republic Day : Chant de Pasant.

Republic Day : Danse et chant de Shivani et Nitu.

Republic Day : Danse et chant de Shivani et Nitu.

En travaux manuels les plus grands ont fini leurs collages de riz et de dal représentant des animaux ou des fleurs, c’est maintenant au tour des plus petits et des moyens de s’y mettre. Joli résultat, ça demande de l’application, de la concentration, très bon travail initié par Vivek.

Travaux manuels.Travaux manuels.
Travaux manuels.Travaux manuels.

Travaux manuels.

En danse katthak avec Padmini les filles peaufinent leurs pratiques pour le programme de la Sarasvati puja, ça commence à avoir de l’allure, on sent plus d’assurance, une base qui commence à se mettre en place, mélange de fermeté, précision et grâce, j’aime beaucoup le travail qu’elle leur fait faire, à la fois physique et mentale, vraiment très bien. Nous avons acheté les grelots qu’elles s’attachent aux chevilles (1.450 Roupies – 18 Euros), lorsqu’elles se retrouvent à 7 pour danser c’est plutôt classe !

Katthak : les filles avec leurs clochettes.

Katthak : les filles avec leurs clochettes.

En yoga préparation également du programme pour Sarasvatiji avec trois pratiques, la première avec Raju, Tchotu et Shibu, ils en font depuis déjà quelques temps, pas de soucis pour la compréhension des enchainements, la deuxième avec Mohit, Sahil et Akash pour Surya Namaskar, la Salutation au Soleil, on la travail régulièrement en séance, ils la pratiquent aussi chez eux, c’est o.k et la troisième avec 4 petites (Punam, Kajal, Chinki et Vandana) accompagnées par Shibu pour une série d’enchainement de postures. Avec nos 4 petiotes la mise en place et la compréhension des asanas c’est très bien passée, je leur ai donné à chacune des photocops expliquant les 11 postures et les temps marqués par la cloche (c’est moi !) pour les exécuter afin qu’elles soient toutes synchros, c’est des asanas qu’elles connaissent, que je leur fait travailler régulièrement en séance, sans en dire des tonnes elles ont vite capté le truc et dés la deuxième répète c’est elles qui corrigeaient Shibu sur la façon de procéder !

Tous les samedi samosas et laid chaud - Punam et Ekra.

Tous les samedi samosas et laid chaud - Punam et Ekra.

A partir du 1er février veuillez noter notre nouvelle adresse postale en France :

YOGMAYA

1 RUE LEON LAMBERT

38160 SAINT MARCELLIN

Si vous avez un compte Facebook connectez-vous avec nous (Yogmaya Benares), nous envoyons régulièrement des infos et des photos sur nos activités.

Jeux après l’étude.

Jeux après l’étude.

A VENIR…

Le 4 février ce sera la Sarasvati Puja, la fête de la Déesse des Arts et des Lettres, événement important pour tous les enfants. Comme nous le faisons chaque année nous organiserons une grande puja dans la maison avec un Pandit pour officier, notre nouvelle statue fabriquée par Vivek sera célébrée par le rituel, un prasad (nourriture consacrée par la puja) constitué de fruits et pâtisseries sera ensuite partagé par les enfants, quelques jours plus tard ce sera visarjan, jour propice pour aller offrir au Gange notre ancienne statue et vraisemblablement le dimanche 9 nous organiserons notre spectacle en l’honneur de la Déesse.

Dessin : Jisant et Rohit.

Dessin : Jisant et Rohit.

Le 17 ce sera l’anniversaire à Bonishree notre enseignante du début d’après-midi, pas de travail pour les enfants ce jour là, jeux, gâteaux et laid chaud pour tous.

Coloriages : Nandini, Isneha et Kajal.

Coloriages : Nandini, Isneha et Kajal.

FINANCES

Apres avoir été à la rue en novembre avec 240 Euros, en décembre le Père Noel ne nous a pas oublié et il a eu la gentillesse de nous mettre au pied du sapin 1.055 Euros. Merci Père Noel !

Et merci à vos gentils lutins que sont Tony, Hubert et Nicole, Brigitte Mudrak-Trost, Seb et Raquel, Karine et Luc, Alain, Pierre, Mam, Geneviève, Georges, l’ami Martialo, Danielle, Mylènus Faurus Grimus, Françoise, the fabulous and incredible Guichard’s team with the terrible Karena (…..Kapoor !) et aux amis à Irène, Michel et Denise. Merci à tous !

Salut amical et gros bisous !

Christophe

Janvier 2014

YOGMAYA est une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, enregistrée auprès de la préfecture de l’Isère sous le numéro 0381034198.

Publié dans Courriers mensuels

Commenter cet article