Bilan moral - Septembre 2011 à Août 2012

Publié le

Bilan moral - Septembre 2011 à Août 2012

FONCTIONNEMENT QUOTIDIEN DE LA MAISON DE QUARTIER

Nous sommes installés sur Varanasi (anciennement nommée Bénarès, région de l’Uttar Pradesh en Inde du nord) dans le quartier de Shivala Ghât, prés du Gange. Notre effectif se compose de 87 enfants issus d’un milieu social pauvre ou modeste, la plupart étant scolarisés (LKJ à classe 11 – 2eme année de maternelle à Première). Nous sommes six enseignants, quatre pour les matières scolaires (Bonishree, Niva, Sumita et Nisha, celle-ci s’occupant également de la danse), un pour les travaux manuels (Vivek, un de nos grands enfants) et un pour le yoga (Christophe). Nous disposons de trois salles de travail, une pièce principale à l’étage occupée en général par Niva ou Bonishree et deux pièces au rez-de-chaussée, une de taille moyenne pour le travail scolaire avec Sumita, le yoga, la danse ou les travaux manuels et une autre un peu plus petite pour l’étude scolaire avec Nisha, faisant aussi office d’infirmerie et de chambre à coucher pour Christophe.

L’école sur Varanasi se déroule sur des demies-journées, les plus jeunes commencent le plus tôt et finissent le plus tôt (11h00 pour certains), les plus grands commencent en milieu de matinée et terminent les cours en milieu d’après-midi, notre programme journalier s’organise de la façon suivante :

Toutes les fins de matinées c’est quartier libre avec Christophe, les enfants passent quand ils veulent pour s’amuser, se retrouver entre amis et profiter du matériel que l’association met à leur disposition (vélos, rollers, badminton, ballons…).

De 13h30 à 15h30 c’est soutien scolaire avec Bonishree pour un effectif de 31 enfants (plus 5 bambins qui participent également aux cours de fin d’après-midi) allant de la classe LKJ à la classe 6 (2eme année de maternelle à 6eme) avec essentiellement du soutien scolaire pendant au minimum une heure trente et une demi heure de temps libre pour s’amuser, distribution d’un biscuit ou d’un bonbon à la fin de chaque cours.

En fin d’après-midi nous avons un effectif de 56 enfants, arrivée à la maison entre 16h30 et 17h00, puis travail scolaire jusqu'à 18h30, avec, suivant le jour de la semaine et la tranche d’âge de l’enfant :

- Niva, du lundi au samedi qui s’occupe d’un effectif de 20 enfants allant de la classe 3 à la classe 6 (CE2 à 6eme) ;

- Sumita, le lundi, mercredi et vendredi qui s’occupe d’un effectif de 15 enfants étudiant de la classe 7 à la classe 11 (5eme à Première) ;

- Nisha, le mardi, jeudi et samedi qui s’occupe d’un effectif de 21 enfants allant de la classe LKJ à la classe 2 (2eme année de maternelle à CE1).

Certains plus petits (CP et CE1) et les plus grands travaillent également deux fois par semaine avec Niva lorsque leur enseignante n’est pas là. En parallèle aux heures de soutien scolaire nous avons des cours de hatha yoga avec Christophe, en général trois fois par semaine selon la disponibilité de la salle et activité dessin une fois par semaine pour tous les enfants (deux fois pour les plus petits). De 18h30 à 19h30 activité danse avec Nisha le mardi, jeudi et samedi, travaux manuels avec Vivek le lundi et vendredi ou temps libre pour jouer et soins médicaux dispensés par Christophe pour guérir les bobos quotidiens (écorchures diverses, douleurs musculaires, brulures, coupures, fièvres, maux d’estomac…). En fin de classe un petit gouter est distribué à chacun, biscuit ou snack salé en semaine, samosa (beignet aux légumes) ou idli (galette de riz cuite à la vapeur) accompagné d’un verre de soda frais en été ou de lait chaud en hiver tous les samedi puis puja (rituel Hindou) faite par un ou deux bambins suivie de bhajans (chants dévotionnels) un peu avant 20h00. Nettoyage ensuite de la maison par Christophe aidé d’Anamika et Anjali ou Sunita et Shibu, en alternance un mois sur deux.

L’association a ainsi dispensé toute l’année gratuitement à un effectif variant entre 108 et 87 enfants des cours de soutien scolaire dans les principales matières étudiées à l’école (hindi, mathématiques, anglais, sciences, connaissances générales….) tout en proposant aux enfants diverses activités ludiques sources d’épanouissement et d’éveil (danse, yoga, travaux manuels), dont ils ne pourraient bénéficier autrement.

Bilan moral - Septembre 2011 à Août 2012

DISTRIBUTION DE FOURNITURES SCOLAIRES

Durant toute l’année nous avons donné aux enfants leurs fournitures scolaires avec la distribution d’un matériel complet à la rentrée des classes de juillet, comprenant un cartable, une trousse équipée d’un crayon, d’une gomme, d’un taille crayon, d’une règle, d’un stylo noir et d’un stylo bleu (stylos uniquement à partir de la classe 3 – équivalent CE2) ainsi qu’un cahier - deux pour les plus grands – pour le travail avec nos enseignantes. Lorsque leur matériel est usé, cassé ou perdu, les enfants nous en font la demande et nous leur en donnons un nouveau (sauf pour les cartables et les trousses). Pour la rentrée de juillet 2012 nous avons déboursé un total de 380 Euros (22.864 Roupies).

Bilan moral - Septembre 2011 à Août 2012

SCOLARISATION D’ENFANTS

Pour l’année scolaire 2011 – 2012 nous avons participé au paiement des frais de scolarisation dans de bonnes écoles pour 25 de nos enfants (dix de plus que l’année précédente). Pour six d’entre eux nous avons pris en charge la totalité des frais incombant à leur scolarité (un nous a malheureusement laissé tombé en cours d’année). Pour quatre bambins nous avons participé au paiement des frais d’admission, des frais mensuels de scolarité ainsi qu’à l’achat des uniformes et des livres. Pour huit enfants nous avons aidé les familles pour le paiement des frais d’admission et des frais mensuels de scolarité. Pour les sept plus grands nous avons donné en début d’année une aide importante pour le paiement de l’année complète ou l’achat des manuels. Pour la rentrée scolaire de juillet 2011 nous avions déboursé un total de 414 Euros (25.056 Roupies).

Pour l’année en cours (2012 – 2013) nous aidons 24 enfants soit un de moins que l’année précédente évoquée ci-dessus mais en prenant en charge la totalité des frais incombant à leur scolarité pour onze bambins (soit cinq de plus). Pour cette rentrée de juillet 2012 nous avons déboursé un total de 590 Euros (35.464 Roupies).

Le choix des enfants à aider se fait selon plusieurs critères : le comportement général, l’assiduité dans la présence aux heures de soutien scolaire, le travail effectif avec nos professeurs et la situation familiale.

Pour plus de détails voir nos courriers de juin 2011, juillet et aout 2011, juin 2012, juillet et aout 2012.

Bilan moral - Septembre 2011 à Août 2012

SOINS MEDICAUX

Lorsque nos bambins ont des petits soucis (bobos divers, écorchures, douleurs musculaires, fièvres, rhumes, diarrhées, maux de tête…) nous essayons de les soigner nous-mêmes grâce aux collectes de médicaments que nous faisons en France et lorsque le problème est plus important nous les envoyons au dispensaire « Agir pour Bénarès » qui est à côté de chez nous où ils peuvent consulter gratuitement un généraliste, ils y vont seul, avec un membre de la famille ou avec Christophe s’ils n’ont personne pour aller avec eux. Nous prenons à notre charge les consultations chez des spécialistes et l’achat des traitements pour nos enfants touchés par des problèmes importants et ne sachant pas quoi faire. De septembre 2011 à août 2012 nous avons effectué les visites suivantes (pour plus de détails relire les courriers correspondant) : consultation chez l’ophtalmologiste pour Vandana en septembre 2011 ; chez le dermatologue pour Punam et Anamika et chez le généraliste pour Utham en octobre 2011 ; visite chez l’ophtalmologiste de l’Anandamayi Hospital pour Subam en novembre 2011 ; chez l’o.r.l pour Arjun , chez un généraliste pour Kutsbu et chez le dentiste pour Anush en janvier 2012 ; consultation chez l’o.r.l pour Raju, Renu, Tchotu et Shibu en février 2012 ; chez le dermatologue pour Anamika en mars 2012.

Bilan moral - Septembre 2011 à Août 2012

DISTRIBUTION DE VETEMENTS

Cette année pas de distribution de vêtements en hiver, nous avons donné aux enfants une tenue neuve uniquement pour l’arrivée du printemps et le festival de la Holi, début mars 2012. Distribution pour 88 bambins avec des tenues complètes pour les plus petits et les moyens, t-shirt ou gilet pour certains garçons et comme nous l’avions évoqué l’an dernier, pas de nouveaux vêtements pour les plus grands. Achat pour 315 Euros (18.950 Roupies). Pour plus de détails voir notre courrier de février 2012.

Bilan moral - Septembre 2011 à Août 2012

SORTIES PIQUE-NIQUE

Durant cette période de septembre 2011 à août 2012 nous avons effectué une seule sortie pique-nique, une deuxième était prévu courant avril mais pour cause de problème de visa pour Christophe nous n’avons pu l’assurer. Nous sommes ainsi partis sur Sarnath fin février 2012 où nous étions 97 (94 enfants et 3 adultes). Pour ces sorties la plupart des tous petits ne viennent pas, nous prenons en charge les frais de transport (deux bus cette année pour rentrer tous notre petit monde), les dépenses sur place (parking, entrée des parcs), avant de partir nous distribuons à chacun un sac avec un bon casse-croute et nous partageons un gouter en fin d’après-midi avant le retour sur Varanasi. Le coût total de la sortie était de 246 Euros (14.812 Roupies). Voir notre courrier de février 2012.

Bilan moral - Septembre 2011 à Août 2012

ORGANISATION DE FETES SUIVANT LES EVENEMENTS DU CALENDRIER

De septembre 2011 à août 2012 nous avons organisé de nombreuses fêtes et gouters, les principales étant :

- Fête des professeurs en septembre 2011 : gros cakes crémeux et soda frais pour tous (24 Euros – 1.480 Roupies), les enfants se regroupent pour faire un cadeau à leur prof. Nous avons dans la maison une tirelire dans laquelle nous mettons l’argent que nous récoltons lorsque nous vendons nos déchets plastiques, métalliques et papiers et nous l’ouvrons pour « Teachers Day » afin que les enfants, en plus de leur apport personnel, puissent avoir de la monnaie en supplément pour acheter un cadeau plus conséquent, en général on arrive à avoir prés de 5 Euros (300 Roupies) dans la tirelire, plus 6,50 Euros (400 Roupies) donné par l’association.

- Fête de la Deep Dipawali en novembre 2011 : grande ballade le soir avec une partie des bambins sur les ghâts en bordure du Gange illuminées par des tas de petits bougeoirs en terre, distribution à chacun de pétards et feux d’artifices pour 36 Euros (2.200 Roupies).

- Noel le 25 décembre : visite du Père Noel et distribution de cadeaux à tous les enfants (211 Euros – 12.678 Roupies).

- Sarasvatî Puja en janvier 2012 : fête de la Déesse des Arts et des Lettres, organisation d’une grande puja (rituel Hindou) dans la maison, un Pandit pour officier, avec d’importantes offrandes de fruits et sucreries partagées ensuite par les enfants et l’organisation d’un spectacle de danse, yoga et sketch (145 Euros – 8.713 Roupies).

- Holi en mars 2012 : avec des batailles d’eau et de couleurs dans la maison (9,50 Euros – 595 Roupies) et la distribution de nouveaux vêtements (315 Euros – 18.950 Roupies).

- Independence Day en août 2012 : nouveau spectacle avec des chants, un sketch, de la danse, du yoga et un grand gouter (16 Euros – 960 Roupies).

Pour les anniversaires de nos enseignantes nous fêtons ça avec un gros gâteau et une boisson, une prime de 5 Euros (300 Roupies) leur est versée par l’association.

Bilan moral - Septembre 2011 à Août 2012

MAINTENANCE DE LA MAISON

Cette année pas de grand travaux de rénovation à faire, la maison se tient a peut prêt, juste les bâches protégeant les fenêtres de la salle du haut à changer (9 Euros – 540 Roupies).

Bilan moral - Septembre 2011 à Août 2012

CONCLUSION

Durant cette période de septembre 2011 à aout 2012 nous avons maintenu le cap sur les grands axes de fonctionnement de l’association énumérés ci-dessus. Nous sommes pour les enfants un lieu de vie, de rencontre et de partage, ils aiment la maison pour les activités que nous leur proposons et les divers jeux que nous mettons à leur disposition mais aussi pour l’état d’esprit qui y règne, plus libre et plus cool qu’à l’école, notamment dans les rapports avec les enseignants.

Jusqu'à juin 2012 notre effectif se composait de 108 enfants, aujourd’hui 87. En prévision du déménagement de fin d’année (évoqué dans notre courrier de juillet et août 2012) dans une maison agencée de façon différente à celle que nous occupons maintenant nous avons du réduire le nombre d’enfants, en ne remplaçant pas les bambins absents après la rentrée scolaire de juillet ou en enlevant de notre effectif les élèves venant de façon beaucoup trop irrégulière. Nous avons toujours une majorité de filles (59 filles, 28 garçons, étudiant de la classe LKJ à la classe 11 – 2eme année de maternelle à Première), une seule enfant n’étant pas scolarisée (Priya, qui a dans les 15 ans et qui souffre de déficience mentale). A peu prés la moitié de nos enfants vont dans des établissements publics (rien à payer ou presque, tout est fourni par l’école), l’autre moitié dans des établissements privés (tout est au frais de la famille, uniformes, livres, cahiers, frais d’admission, frais mensuels de scolarité…). L’offre au niveau des écoles privées est très importante et l’on trouve sur un périmètre de la taille d’un quartier un tas d’établissements différents, aux infrastructures différentes (de la simple maison aux bâtiments imposants) et bien sur aux couts différents (de 2 à 100 Euros le mois de scolarité). Il est bon de noter que la différence de niveau est importante (voir très importante) entre les écoles privées et publics, celles-ci offrant un enseignement de mauvaise qualité, avec un suivi des élèves quasiment nul, le passage dans la classe supérieure étant toujours acquis quelque soit le niveau de l’enfant. Lorsque nous scolarisons un enfant dans le privé il est fréquent qu’un test d’admission lui soit proposé afin de vérifier son niveau et il n’est pas rare qu’il soit rétrogradé d’une ou deux classes. Un autre exemple pour évoquer cette différence entre l’enseignement public et privé concerne deux de nos petits scolarisés dans le public, classe 6 (6eme) et qui passent chaque années depuis que nous les connaissons, mais qui, chez nous, ne peuvent malheureusement pas travailler avec les enfants de leur même niveau et sont obligés d’étudier avec les plus petits (maternelles, CP et CE1).

Notre organisation est bien rodée, les enfants les plus grands et les plus petits venant depuis quelques années véhiculant un bon état d’esprit, emprunt de respect pour les lieux et le matériel mis à disposition. Nous avons mis l’accent cette année sur la nécessité d’une discipline de travail scolaire régulière et sanctionné les enfants qui ne faisaient rien ou pas grand-chose de façon beaucoup trop fréquente, pas en les tapant ou en leur faisant faire le « poulet » (jambes repliées, tête entre les jambes, bras derrière les cuisses et mains qui attrapent les oreilles) comme à l’école, mais en les renvoyant chez eux une fois l’étude scolaire terminée, pas de jeux et pas de gouters avec leurs camarades, juste du travail scolaire, cela pendant une à deux semaine en fonction du comportement de l’enfant et ça à plutôt bien marché. Nous ne leur demandons pas d’être premier de la classe, pas de pression sur les résultats, mais juste d’avoir un niveau correct, d’être responsables, disciplinés pendant les heures de soutien scolaire et de faire régulièrement le travail demandé par nos professeurs, les devoirs d’écoles étant quasiment inexistants dans la plupart des établissements, d’où la prolifération de « coaching », organismes payant proposant des heures d’études.

Pour cette année en cours nous souhaitons pouvoir continuer à fonctionner selon nos différentes branches d’action :

- Gratuité pour les familles.

- Soutien scolaire et distribution de fournitures scolaires à tous pendant toute l’année.

- Prise en charge totale ou partielle des frais de scolarisation de certains enfants.

- Prise en charge des soins médicaux.

- Activités physiques et ludiques pour ceux qui le veulent (danse, yoga, travaux manuels).

- Jeux dans la maison, organisation de fêtes et gouters selon les événements du calendrier.

- Distribution d’un vêtement neuf au printemps et si les enfants en sont dépourvus et si les finances le permettent, d’un pullover au début de l’hiver.

- Organisation de sorties en dehors de Varanasi, histoire que nos enfants puissent voir autre chose que leur quartier.

Nous donnons cette année la priorité à l’école qui peut être une vraie porte de sortie, la possibilité d’un autre avenir que ce qui était parfois destiné par la naissance et l’appartenance sociale et suivant l’état des finances futur il n’est pas impossible que nous minimisions certaines fêtes (Noel par exemple) afin de concentrer notre budget sur l’école, les études et en faire bénéficier d’autres enfants, avec notamment la possibilité intéressante d’envoyer les plus grands en cours d’informatique le matin avant le lycée, nous en avons discuté avec certains qui seraient intéressés.

N’hésitez pas à nous contacter si vous désirez des informations complémentaires.

Sincères salutations à tous.

Le Président,

Christophe Defilippi

Bilan moral - Septembre 2011 à Août 2012

YOGMAYA est une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, enregistrée auprès de la préfecture de l’Isère sous le numéro 0381034198.

Publié dans Bilans

Commenter cet article